27 ans, 27 sourires

25

 

Aujourd’hui, j’ai vingt-sept ans. Je souris à l’écrire. Je le trouve un peu grand ce nombre, presque imposant. Vingt-sept ans. Je crois que je me trouve encore un peu brindille un peu toute minuscule pour lui. Qu’importe, on a encore toute une année pour s’apprivoiser lui et moi.

Aujourd’hui, j’ai vingt-sept ans et je me sens bien. Mieux qu’à dix-huit, mieux qu’à vingt-deux, mieux qu’à vingt-six. Je lève enfin les yeux. Je respire. Lentement. J’ai moins peur du noir, de la solitude. De mes bleus aussi. Je me sens apaisée. Libre et apaisée.

J’ai vingt-sept ans et j’apprécie, pour la première fois, des moments en tête à tête. J’apprends doucement à m’aimer. Je prends soin de moi. Et si vous saviez comme c’est doux ce sentiment. Lentement et jour après jour, je noue un lien fragile. Entre ce qui bouillonne à l’intérieur et mon corps. Je m’équilibre. Je m’apprends. Je souris et découvre la bienveillance. Je ne cherche plus à gommer ce que j’ai longtemps juger comme des défauts. Je m’apprivoise. Je vais de l’avant. Je m’écoute. C’est doux. Tellement doux.

J’ai vingt-sept ans et je commence la danse classique. Un rêve d’enfance. Je crois que je suis enfin en paix. J’avance. Un pas après l’autre. Je relève la tête. Le regard. J’ai des envies de yoga et de bouts du monde. Et par dessus tout, je sais que ces envies-là ne sont pas des rêves inaccessibles. Grandir, c’est ça aussi, réaliser ses rêves et avoir mille étoiles dans les yeux. Tisser jour après jour un quotidien à son image.

J’ai vingt-sept ans et je porte des shorts et des bensimons. Je suis entrain de créer mon entreprise avec mon amoureux. Je regarde toujours par le hublot de l’avion comme si c’était la première fois. Je bois du thé à la vanille, mange des frites avec les doigts et envoie des SMS pour dire le manque le désir la peur. J’aime le cinéma français, les tulipes, et les marinières. Les mojitos et les soirées d’été. Je ne sais toujours pas me maquiller, me sentir à l’aise face à un groupe d’inconnus et faire du café. Et, je sais surtout que ce n’est pas important. J’ai le plus mignon des chiens. Une famille, un amoureux et des amis parfaits. J’ai vingt-sept ans et j’apprends la légèreté.

J’ai vingt-sept ans et la certitude que les plus belles années sont encore devant moi. J’ai enfin compris que cela pouvait être toujours aussi doux et magique de grandir après vingt ans. Que l’on pouvait alors fabriquer des choses encore un peu plus folles un peu plus grandes un peu plus incroyables. Et que non, non, non, les années après les études ne se ressemblent pas. Que le quotidien peut être tout aussi fou poétique joyeux. Et qu’en plus, on se connait un peu mieux et on s’aime un peu plus. On sait souvent, aussi, un peu mieux où l’on désire aller et comment on souhaite y aller.

Aujourd’hui, j’ai vingt-sept ans et la vie devant moi. Et, un sourire géant aux lèvres.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi
C'est promis

Fond d’écran à télécharger

Fond d'écran féminin à télécharger

 

Je me rends compte que cela fait plus d’un an que je ne vous ai pas proposé un fond d’écran à télécharger – et que du coup, j’utilise le même. Je me suis habituée à l’organisation par espace (en cours, à faire, à trier et les dossiers principaux) que je trouve toute pratique.  Cela me permet de voir en un coup d’oeil les dossiers en cours et les petites urgence. Je range aussi plus naturellement mon bureau puisque j’ai des espaces prévus.

Du coup, je suis restée sur la même base. J’ai simplement modifié les couleurs et la couronne pour lui donner un petit coup de frais. Je préfère rester sur quelque chose d’assez simple. J’ai, je crois, besoin d’avoir une impression de clarté.

Je vous propose donc le fond d’écran en plusieurs tailles. Je ne sais jamais trop comment m’y prendre. J’ai repris les tailles que j’avais utilisé l’année dernière et qui sont celles que vous semblez utiliser le plus :

Si vous ne connaissez pas la dimension de votre écran, vous pouvez jeter un oeil sur ce site qui vous l’indiquera.

Si vous avez des idées ou des envies pour un fond d’écran un peu peu différent, glissez-moi un petit mot dans les commentaires.

Dites-moi, il ressemble à quoi votre écran de bureau ?
 

Fond d'écran féminin à télécharger

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi
C'est promis

Deux ans et demi en freelance

bureaux coworking toulouse

 

Deux ans et demi. Trente mois que j’ai pris mon envol, que je suis freelance. Que j’imagine des univers graphiques, que je fabrique des sites web, que j’accompagne. En regardant ces derniers mois, je dirais que j’en conserve une certaine sérénité. J’ai pris du recul. Je me sens mieux et moins usurpatrice. Plus libre et apaisée.

Trente mois et l’envie d’aller de l’avant. Pour la première fois depuis que je me suis mise à mon compte, j’ai moins peur de tomber. Alors, j’aimerais voler un peu plus haut un peu plus loin un peu plus longtemps. Créer un peu plus. Je ne sais pas encore très bien quelle tournure cela pourrait prendre. Je sais, en revanche, déjà, que j’y glisserai tout mon cœur et mon énergie.

Alors, on réfléchit doucement, avec Anthony, à créer une structure. Notre petite agence, peut-être. Aider les créatifs et entrepreneurs à définir leur identité. Construire des univers à leur image et qui porteraient leurs valeurs. Transmettre un message juste et cohérent. Les accompagner, les guider, les conseiller. Avec toujours le même fil conducteur, créer peu et bien. Prendre le temps. Se concentrer sur les détails. Y glisser de la créativité. Des sourires et de la passion. Mettre en valeur, et porter, des belles idées.

On essaie avant tout de se fabriquer un petit lieu qui nous ressemble et dans lequel vous vous y sentirez aussi bien. Un endroit confortable, simple et doux. Un endroit coloré et poétique. A coté, je rêve de voir mes créations prendre vie. Des carnets, des cartes, des petites choses utiles et créatives. De la jolie papeterie. Souvent, j’imagine aussi un petit projet web à nous. Comme un petit endroit pour y conserver précieusement nos souvenirs. Alors voilà, tout ça, c’est un peu éparpillé et bancal. On essaie de réfléchir comment tout cela pourrait tenir justement debout.

Vous savez et même si c’est encore très flou, cela nous glisse une énergie folle. On a mille idées et l’envie de faire, avant tout, les choses biens. Alors, on prend le temps. On est au commencement. On réfléchit à un petit nom et on est un peu nuls à ce jeu-là. On rit et on rêve beaucoup. On imagine notre image, notre identité. On se fabrique. C’est doux et lumineux. On a des couleurs, de l’amour, et des idées plein la tête. Cela se bouscule aussi avec des choses un peu moins drôles et essentielles. Des chiffres, des bilans prévisionnels, des bidules administratifs.

Et bien sûr, on a un peu peur aussi. Peur de vouloir aller trop vite trop loin et de s’écrabouiller. Peur de sauter de cette falaise qui semble quand même un peu haute et dangereuse. Peur de ne pas y arriver, de ne pas être à la hauteur. De (nous) décevoir. Alors, on ferme les yeux et on se serre la main un peu plus fort. Et puis, on a les meilleurs des amis et des clients. Des personnes formidables qui croit en nous pour mille et qui nous donne la force, nous aussi, de croire un peu en nous. Alors, on avance et on y croit. On la fabriquera notre jolie histoire.

Trente mois mois en freelance avec l’envie de grandir, de s’associer, de faire des belles choses.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi
C'est promis