26 ans, 26 sourires

25


 

Aujourd’hui, j’ai vingt-six ans. Trois cent douze mois.

Je ne sais toujours pas faire du café, regarder un inconnu dans les yeux, dire non à un ami. Je sais tenir une promesse un peu folle, travailler durant douze heures d’affilée, consacrer mon temps à un projet qui fait battre mon cœur un plus fort. J’ai toujours peur de m’endormir seule dans le noir et de tomber dans les escaliers. Mes jambes tremblent toujours lors d’un premier rendez-vous. J’aime dessiner des soleils, m’émerveiller de la vue par le hublot de l’avion, et compter le nombre de dodos avant les vacances sur mes doigts. J’ai vingt-six ans et je crois que les rêves sont faits pour être réalisés.

Aujourd’hui, j’ai vingt-six ans et j’apprends enfin à m’écouter. A ralentir le rythme. Pour la première fois de ma vie, j’ai envie de tête-à-tête avec moi-même, de prendre soin de moi et de ne plus avoir peur de ne pas être parfaite. J’ai arrêté de courir. J’ai des rêves de voyages au bout du monde et d’histoires racontées jusqu’au lever du soleil. Pour mes vingt-six ans, je voudrais du silence, de la spontanéité et des belles rencontres. Je voudrais des beaux projets et de la confiance retrouvée.

J’ai vingt-six ans et j’ose enfin regarder mes bleus dans les yeux. Je n’essaie plus de les cacher. Je n’ai plus peur de tomber, de trébucher et de ne pas réussir dès la première fois. Je relativise, je m’écoute. Je suis moins dure envers moi-même. J’apprivoise mes émotions. Je suis fragile, sensible et tête en l’air. J’ai mille défauts et l’envie dévorante tout voir tout vivre tout découvrir. Chaque jour, j’apprends à être un peu égoïste. Je m’écoute, je relativise. Je savoure mon quotidien. Et, vous savez, cela fait un bien fou. A vingt-six ans, je m’apprends enfin à travers mon regard, un peu moins dans celui des autres.

J’ai vingt-six ans et je suis presque grande. Encore minuscule et fragile. Vingt-six ans et la vie devant soi, la vie pour soi.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi
C'est promis

Un joli conte n°3 // Concours

un-joli-conte-13

En rentrant de Jordanie, Un joli conte m’attendait sagement à l’appartement. J’ai toujours le coeur qui bat un peu plus fort lorsque je vois un nouveau numéro pour la première fois dans sa version papier. Il devient alors un peu plus réel, un peu plus vrai.

Je le feuillette comme si je découvrais le contenu. J’ai attendu quelques heures avant d’ouvrir l’énorme carton. Je voulais alors avoir un peu de temps à lui consacrer. Je le découvre alors une première fois globalement. Je tourne les pages vite vite vite. Je l’observe dans tous les sens. Puis, je prends le temps de relire chaque article. C’est à ce moment-là que je prends conscience, je crois, de notre travail, avec vous tous, qui fonctionne plutôt bien. C’est aussi à cet instant précis qu’un sourire vient se coller à mes lèvres et ne me quitte plus ensuite durant quelques heures.

Alors, voilà encore, merci pour vos mots, votre soutien, vos conseils. Merci. Vous m’apportez tellement tellement. Merci pour vos petits mots sur Facebook, Twitter, Instagram et bien sûr ici. Nous grandissons plutôt bien, je crois, ensemble, non ?

Allez, on fête la sortie du numéro trois ?
 
 
un-joli-conte-9un-joli-conte-20
 


 

Un exemplaire papier d’Un joli conte à gagner !

 

 
 
Pour participer, c’est tous simple, glissez-moi simplement, en commentaires, une jolie chose, un joli détail, un sourire, un joli conte à vous. Simplement quelques mots d’un joli souvenir ou d’un petit bonheur de votre journée, semaine ou mois.

Cela peut être une petite anecdote ou histoire qui vous met du baume au coeur, une illustration, ou encore une photographie.

Si vous préférez participer avec une photographie ou une illustration, c’est bien sûr possible. Vous pouvez la poster alors sur Facebook, Twitter ou Instagram, pensez bien à mettre le hashtag #unjoliconte afin que je ne vous oublie pas. Pour que je sois sûre à 100% de rater personne, glissez un petit commentaire sous cet article avec un lien vers la photographie.

Je tirerai au sort parmi les commentaires déposés sous cet article avant le 15 mai un heureux gagnant.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi
C'est promis

La fin des vacances

Revenir de vacances


Se réveiller tôt et observer le lever du soleil sur la mer rouge. Rassembler ses affaires. Prendre un dernier déjeuner face à la mer. Respirer la vue la mer le ciel. Se promettre de ne rien oublier et ouvrir les yeux un peu plus grands. S’agripper aux sensations aux émotions aux paysages. Savourer une dernière fois la Jordanie et ses couleurs.

Et puis, la course vers le minuscule aéroport d’Aqaba. Se séparer d’Abdul qui nous a guidé dans sa Jordanie. Déposer la valise bleu et quelques souvenirs sur le tapis. Tout à coup l’attente et le vide qui frappent. Prendre un deux trois avions. A chaque vol, observer la terre vue du ciel et s’émerveiller de l’horizon. Dire dans la même journée au revoir à Aqaba Hamann Paris. A chaque halte, perdre cinq degrés. Se couvrir et serrer les poings. Le dernier avion vers Toulouse à la tombée du jour et les gouttes de pluie sur le hublot. Se souvenir du soleil de l’eau turquoise des limonana. Regarder son poignet comme doudou-rappel des derniers jours.

A minuit, l’arrivée à Toulouse. La pluie, la valise trop lourde et le froid qui picote les joues. Se presser et trépigner un peu. Retrouver Anthony et Holly. Ouvrir la valise, tirer un doudou pour Holly et se laisser tomber dans le canapé. Raconter les rencontres, les lieux, les sourires. Etre à nouveau en Jordanie.

Le lendemain, apprivoiser à nouveau le quotidien. Réapprendre les mails, les dossiers et les urgences. Réapprendre le bureau et la lumière de l’écran qui picote les yeux. Etre ailleurs. Déposer les photographies sur l’ordinateur et étirer la Jordanie encore un peu. Ecrire Hamann Petra Wadi Rum et ses belles émotions. Partir à nouveau. Réserver un billet d’avion pour Londres en mai. Trouver un prétexte pour s’éloigner du bureau. Un rendez-vous, un courier à poster, un bidule à acheter. Se retrouver en terrasse et boire le soleil. Etre un peu là et beaucoup ailleurs. Prendre son temps. Savourer son bonheur et atterrir doucement. Tout doucement.

Allez, les vacances sont encore là.


Route Jordaniene Petra de nuit jordanie et ses eaux bleues turquoises Petra - jordanie Jordanie - sel de la mer morte Désert de Jordanie jordanie-120 jordanie-160 Jordanie radisson blu

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi
C'est promis