Oh juillet !

Les soirées d'été à Toulouse

Le soleil, l’odeur des vacances, le sourire d’Anthony. La piscine au fond bleu-bleu-bleu qui donne directement sur la mer. Le jus d’avocat et les pastillas au poulet le soir à coté du port. La peau qui se caramélise doucement. La crème à la fleur d’oranger que l’on s’étale sur tout le corps. Les livres dévorés face à la mer et la musique qui donne envie de danser. La vie au ralenti. Au retour à Toulouse, les températures qui grimpent grimpent grimpent. Qui enveloppent. Le ventre d’Holly tout chaud tout doux. Sa respiration qui rassure, de tout. De tout.

La vie et, ses tours, ses échos, ses répétitions. Cette sensation étrange de revenir chaque année à l’endroit où l’on s’est arrêté. Un peu grandi, un peu éreinté. Comme l’année passée, s’arrêter de respirer et continuer de sourire. Les mêmes méthodes pour aller de l’avant. Les verres en terrasse, les amis, les mots qui consolent. Et, cette boule au ventre et cette petite peur à l’intérieur qui grandit malgré tout. Chercher des solutions. Faire mille recherches inutiles sur Google et se sentir inutile. Croire tout à coup aux marabouts aux fées aux magiciens de pacotille. Croire, envers et contre tout, à la vie. A ses surprises, à sa beauté, à sa magie.

Dis, tu y crois toi aussi ? Dis-moi que tu t’y crois.

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi
C'est promis

Calendrier du mois de juillet à imprimer !

Calendrier des vacances

Il y a comme un air de vacances qui se glisse dans mes journées depuis quelques semaines. J’aime plus que tout cette ambiance estivale, ce mélange de vacances-travail-mojito qui rend le quotidien tout à coup un peu plus joyeux – et qui me rend étrangement toujours plus efficace. J’aime ces journées et soirées qui s’étirent et semblent ne jamais vouloir vraiment finir, ces petits matins où l’on se réveille avec la lumière du jour un peu trop forte. Ces déjeuners improvisés en terrasse et ces balades quand la température descend de quelques degrés.

Je vous propose un calendrier jaune soleil et bleu océan pour vous accompagner tout au long de ce mois de juillet – il reprend finalement les couleurs de cet organisateur de menu. Un calendrier assez épuré : avec la chaleur, je crois qu’on a tous envie de simplicité et de choses légères (et de crème glacée au spéculoos). Comme toujours, j’ai glissé une version non datée que vous pourrez utiliser les mois suivants.

Vous pouvez télécharger l’organisateur ensoleillé par ici. Il contient le calendrier de juillet et les versions non datées.

Et pour une fois, je ne suis même pas en retard (youpi !).

 

Calendrier de juillet à télécharger gratuitement Organisateur mensuel type scandinave à téléchargerCalendrier scandinave à télécharger
 

Et la petite photographie d’Holly qui prend son travail toujours très au sérieux :

Calendrier gratuit en ligneTélécharger le PDF complet

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi
C'est promis

Le retour à Toulouse

Fleuriste Poppy Figue à Toulouse


Sentir à nouveau, et comme la première fois où je l’ai visité, l’odeur du parquet en ouvrant la porte. Respirer. Lentement. Prendre le temps. Savoir déjà que cette odeur sera éphémère, et que dans quelques minutes à peine, je ne la percevrai presque plus. Déposer le sac à pois dans le l’entrée. Le courrier, sur la table à manger. Les clefs, sur le nuage. Remplir la gamelle d’eau fraiche pour Holly. Ouvrir les yeux. Dans le salon, s’attendrir devant le tableau de la jeune fille à la marinière. Le découvrir à nouveau. S’émerveiller. Observer les plantes qui ont grandi durant mon absence, et qui ont un peu soif.

Ouvrir les persiennes et savourer la luminosité retrouvée. Le soleil qui glisse sur le parquet et l’air frais du petit matin sur la peau. Allumer la bougie à vanille sur la petite table blanche de la terrasse. Faire chauffer de l’eau. Arroser les plantes. Siroter un thé en ouvrant le courrier des trois dernières semaines. Sourire devant la petite carte manuscrite et les mots tout doux. La trouver parfaite. La glisser à l’intérieur du moleskine pour la garder près de soi.

Puis, doucement, ranger les affaires dans la penderie. Se souvenir qu’on les glissera à nouveau dans le même sac, dans quelques jours, pour aller voir la mer. Sourire. Aimer plus que tout cette vie-là. Cette vie faite d’aller et retour, de regard au dessus des nuages, d’émotions partagées.

 

joli-mois-de-mai-9joli-mois-de-mai-8freelance-appartement-toulouse


Avec Holly, faire le tour du quartier. Croiser les mêmes visages, les mêmes sourires, les mêmes odeurs. Sourire, aussi, en retour. Les minuscules habitudes, les habitudes joyeuses. Et, savoir à ce moment-là que c’est ici notre maison à nous. Dans ces sourires-là, ces visages de presqu’inconnus et ces odeurs croisées emmêlées aimées. Comme toujours, s’arrêter chez la fleuriste sur la place au bout de la rue. Comme toujours, faire une escale à la boulangerie en face. Comme toujours, prendre deux croissants au beurre qui sentent bons les petits matins. Le soleil un peu plus fort sur la peau au retour. Le laisser nous caraméliser.

Plus tard, aller au marché et rentrer avec beaucoup trop de fruits et de légumes pour deux. Retrouver son bureau sa cuisine son lit, son nid à soi. Prendre le temps, à nouveau, de cuisiner pour deux. Pour le gouter, grignoter une tarte à l’avocat et au citron confectionnée quelques heures auparavant. Le soir, allumer la musique et les petites lumières qui donnent cette ambiance douce douce douce que j’aime tant. Prendre l’apéritif sur la terrasse en observant le soleil s’endormir. Observer les couleurs du ciel et attendre les rires des voisins.

Préparer un plateau repas tout simple et regarder, ensemble, un film un peu niais. Se blottir l’un contre l’autre. Sentir le bonheur grimper en soi.

 

appartement en location à toulouseappartement-toulouse-decoration appartement-toulouse-locationBouledogue français, toulouse


 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi
C'est promis