My sweet boutique – création d’une e-boutique

logo-mysweetboutique

My Sweet boutique fait partie des projets coups de cœur, de ceux qui donnent le sourire et qui s’imposent quand je dois raconter mon travail.

J’imagine que la plupart d’entre vous connaissent déjà cette jolie boutique en ligne. Pour les petits retardataires, derrière My Sweet boutique se cache Cathy et Requia, deux copines qui ont décidé de lancer la boutique de leur rêve. Elles proposent des accessoires pour préparer la fête parfaite ainsi que des petits objets pour adoucir le quotidien (carnets, tampons, boites, etc.). Tout y est sélectionné avec beaucoup d’amour, de soin et de goût. La recette magique est, je crois, qu’elles aiment et utilisent au quotidien tous les accessoires qu’elles proposent. Elles sont passionnées, professionnelles et minutieuses. Et, bien sûr, cela se ressent au sein de leur boutique.

Quand j’ai reçu un mail pour collaborer sur la nouvelle version de My Sweet boutique en mars, j’ai sautillé et répondu quelques secondes plus tard. Je connaissais la boutique depuis son lancement et je suivais l’aventure en silence. Je trouve ça tellement chouette et enthousiasmant d’oser se lancer et de vivre de sa passion. L’idée de pouvoir partager l’aventure avec elles, et de les accompagner au niveau de leur communication et présence en ligne, me semblait incroyable.

 

MySweetBoutique

Quelques jours plus tard, on travaillait ensemble. Dans ces moments-là, je me dis que j’ai une chance folle et je me mets toujours une petite pression, une pression positive et créative, une pression qui me pousse à aller de l’avant et à faire à chaque fois un peu mieux. Si on avait très peu de temps pour la refonte graphique, je tenais à ce que tout soit à sa place dès le lancement. Je ne voulais pas d’une V1 à moitié finie et un peu bancale par faute de temps et dont on aurait à rougir. Je sais comme la première impression est importante et je tenais à ce que cette première rencontre soit réussie. Alors et bien sûr, les semaines suivantes ont été à la fois denses, passionnantes, et studieuses. Elles sont débordées d’énergie et belles idées.

My sweet boutique est aussi le premier projet où je travaille entièrement avec Anthony. Je me suis occupée de l’aspect visuel et de la gestion de projet. Anthony a travaillé sur le développement et l’intégration du thème sur Prestashop. Je trouve ça tellement doux et rassurant de pouvoir me concentrer à 100% sur l’identité visuelle et d’avoir à mes cotés un intégrateur à qui je fais confiance les yeux fermés (c’est normal, mon amoureux, c’est le plus chouette !).

Avec les filles, on a fait évoluer doucement l’identité graphique tout en conservant les valeurs qui font l’identité de la marque depuis sa création, retravailler le logo et basculer la e-boutique de Bigcartel vers Prestashop. On a voulu renforcer l’image professionnelle de Mysweetboutique.fr afin de rassurer les clients. On a aussi voulu donner à cette V2 un dimension humaine. My Sweet Boutique est avant tout la rencontre d’une amitié et d’une passion. C’est une jolie histoire et on voulait que cela se ressente. On voulait un site qui inspire, un site qui respire la bonne humeur et la créativité.

Depuis le lancement, on continue de gérer, avec plaisir, l’identité visuelle et la maintenance évolutive du site. On déborde, tous les quatre, d’idées pour rendre l’expérience utilisateur agréable, joyeuse, et surprenante. On se fait confiance et on regarde dans la même direction. C’est, je crois, la recette là aussi pour un projet réussi.

 

flyer-mysweetboutique

 


 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi
C'est promis

Dix jours en Andalousie

cadiz-blanc-1-2

Je me souviendrais de cette dizaine de jours en Andalousie comme un refuge au cœur de l’été, un lieu parfait pour reprendre sa respiration et recommencer, tout doucement, à savourer la douceur de la vie. L’été nous a bousculé. Il a été éventé dur glacial. Un soir d’août et sur un coup de tête, on a réservé un maison dans la sud de l’Espagne. Un endroit pour jeter de la distance et se réchauffer. Dix jours pour prendre de la hauteur et modifier son point de vue. S’éloigner pour saisir la valeur des choses, pour apprendre à regarder et avancer autrement. Et, aller de l’avant.

De ces dix journées, je me souviendrai de la plage de Cádiz, des rues désertes l’après-midi et de la beauté des couchers de soleil face à la mer. De l’heure magique où la ville s’éveille doucement et où les bars prennent vie. Je me rappellerai des fenêtres de la chambre ouvertes sur la nuit, de mes doigts chaque matin sur le clavier dans ce café de bord de mer, et du sourire du camarero. De notre terrasse sur le toit, du jus d’orange pressé et du soleil qui réchauffe à l’intérieur. Je me rappellerai la gentillesse de Carmen, la sangria partagée et la vue alors saisissante sur la ville.

Je me souviendrai de la blancheur incroyables des rues et de la beauté des patios andalous. De cette beauté qui vous laisse sans voix et vous pousse à vous souvenir de chaque détail. Je conserverai en moi la découverte de Séville ce samedi après-midi et l’impressionnante Plaza de España. Les heures passées dans la petite voiture, les mêmes CD qu’on écoute depuis près de six ans dans cette même voiture et dont on ne se lasse pas. Le paysage qui défile sous nos yeux et les rêves qu’on se tisse ensemble. De ces moments-là comme des éclats de bonheur, des éclats précieux que l’on étreint, que l’on étire et savoure.

De l’Andalousie, sa douceur m’a enveloppée. J’ai aimé ce quotidien éphémère à la folie. Les matinées studieuses, les après-midi face à la mer et les soirées à découvrir la ville. Je m’y suis accrochée, pansé, émue. J’ai saisi ma chance. Ma chance d’être ici, de pouvoir y être. J’ai avancé travaillé ouvert les yeux. J’ai appris, à nouveau, à respirer lentement. A saisir le temps et le silence. Cela a été sûrement mon plus beau dépaysement. Les dix journées les plus productives, les plus riches, les plus émouvantes de l’été. Les plus sincères et authentiques aussi. Dix journées pour s’accrocher, s’ancrer et retrouver ses repères. Dix jours juste tous les deux et pour se promettre que l’avenir sera doux.

L’Andalousie comme une évidence, comme un point d’accroche et appel à se retrouver. Comme un rempart parfait.

 

cadiz-amoureux-semaine-7 cadiz-amoureux-semaine-14cadiz-4 cadiz-amoureux-semaine-8cadiz-20
Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi
C'est promis

Semainier et menu de la semaine

 

Semainier culinaire imprimer

Vous êtes de plus en plus nombreuses à utiliser mes semainiers pour organiser vos repas. A chaque fois que je vois une photographie sur Instagram, mon coeur fait boum-boum. Cela me fait toujours un peu drôle de voir que je ne suis pas, finalement, la seule à utiliser mes créations, de voir qu’elles vous accompagnent à vous aussi au fil des jours, et peut-être qu’elles apportent un peu de douceur à vos journées. Merci, merci, merci.

J’ai pensé, alors et pour vous remercier, à vous préparer un semainier spécial « menu de la semaine » ainsi qu’un semainier qui pourrait convenir à tous les usages.

De mon coté, je suis un peu une nouillette, et si j’ai déjà essayé d’organiser mes menus pour la semaine, je ne parviens jamais à tenir sur la durée – alors que cela me semble tout naturel d’utiliser un semainier pour organiser mes journées de travail. Je raisonne, je crois, un peu trop à l’envie et j’ai du coup un peu de mal à prévoir mes repas : si vous avez une petite solution magique, vous pouvez d’ailleurs me la glisser. J’imagine que cela doit être parfait pour prévoir des menus un peu plus équilibrés et prendre le temps de prévoir aussi de nouvelles recettes.

J’ai imaginé deux espaces –  un pour le déjeuner et un pour le diner. Je ne sais pas si certaines d’entre-vous parviennent à prévoir le petit-dejeuner et le goûter également. Dites-moi ce qui vous semble le plus juste et je pourrais toujours l’adapter. J’ai mis un peu moins d’espace pour samedi et dimanche, c’est comme le travail, on oublie un peu la rigueur de la semaine le week-end, non ? J’ai prévu également une petite liste pour y noter ses courses : dites-moi, est-ce qu’une liste de course pré-remplie vous semblerait plus pratique ?

Je vous propose donc deux organisateurs et une petite liste pour y noter ses tâches ou ses courses :

Si le coeur vous en dit, l’organisateur mensuel est toujours disponible – il y a une version non datée dans l’article. Vous pouvez également télécharger les petits cartes assorties.

Et vous, vous préparez vos repas de la semaine ? Vous vous organisez comment ?

 

semainier-menu semainier liste-menu-semaine
Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi
C'est promis