Quatre jours pour soi à Marrakech

palais-soleiman

 


 

Il y a des rencontres qui vous glissent des paillettes et étoiles au coin des yeux, des voyages qui marquent un peu plus que d’autres, qui vous déposent un peu grandi et un peu plus léger à l’atterrissage.

Je suis arrivée au Maroc mardi. J’étais fatiguée et je débordais de stress. Cela faisait des semaines que je luttais pour ne pas être en retard et tout finir dans les temps. Que je luttais contre la fatigue le temps les délais. Il faisait tout gris à Toulouse et les températures dégringolaient. J’ai atterri sous un grand ciel bleu à Marrakech. J’ai posé mes bagages dans une fabuleuse maison arabe et j’ai arrêté de courir. J’ai enfilé des nu-pieds, marché dans les minuscules rues de la médina, savouré le soleil sur ma peau. J’ai pris enfin du temps pour moi. Pour visiter, pour ouvrir les yeux, pour m’écouter. Pour ralentir et savourer la douceur de la vie.

Quatre jours pour rencontrer des lieux chargés d’histoire, de passion, et de culture. Pour rencontrer aussi des personnes passionnées et enthousiastes. Des personnes avec un parcours tellement beau qu’elles vous donnent envie de tout savoir tout connaître tout écouter. Des personnes que vous aimeriez empêcher de dormir pour qu’elles ne s’arrêtent pas de vous raconter. Leurs anecdotes, leurs expériences, leur histoire. Des personnes avec un regard bienveillant, humble, et qui ont l’intelligence de ne pas vous faire vous sentir toute minuscule à leur coté. Des personnes qui vous vous font grandir, vous écoutent, vous inspirent.

Quatre jours pour découvrir Marrakech à travers ces regards-là, pour apprivoiser la vie ici. Pour découvrir des lieux sublimes et remplis d’émotions. Des lieux avec ce supplément d’âme qui fait battre votre cœur un peu plus fort et qui vous rappellent de ne jamais oublier comme la vie est belle,  belle et surprenante. La douceur de la Maison Arabe et la poésie du palais Soleiman en fil conducteur. La beauté du palais Bahia et El Badi, la majestuosité de la merdersa Ben Youssef et l’apaisant jardin Majorelle en fond.

Je n’aurais jamais cru pouvoir ressortir de ces quatre journées aussi sereine et enthousiaste. Je n’aurais jamais cru, non plus, pouvoir revenir pleine d’énergie en si peu de temps. Quatre minuscules jours pour se reposer et prendre soin de soi, pour se recentrer. C’est le secret partagé de la Maison Arabe et du palais Soleiman. Chouchouter, écouter, veiller. Etre comme à la maison, en mieux.

Quatre jours pour se retrouver et avoir un sourire immense sur les lèvres sur le vol du retour – et en profiter pour écrire ces premières lignes et serrer fort sa chance.

 

maison-arabe-2maison-arabe-4 maison-arabe-11 maison-arabe-36maison-arabe-12 maison-arabe-21 maison-arabe-8 maison-arabe-10 maison-arabe-11 maison-arabe-37 maison-arabe-42maison-arabe-43 maison-arabe-72maison-arabe-65 maison-arabe-70 maison-arabe-81 maison-arabe-6 maison-arabe-9 maison-arabe-13 maison-arabe-22 maison-arabe-33 maison-arabe-34 maison-arabe-35

 

Merci Jeannine et Laurence pour avoir pensé à moi et m’avoir permis ces belles rencontres. Merci pour votre confiance et votre gentillesse.

Merci Fabrizio pour votre bonne humeur et vos bons mots. Merci de nous avoir ouvert les portes de votre maison arabe. Driss, merci pour votre naturel, votre perfectionnisme et de nous avoir accueilli avec le sourire dans votre sublime palais. Vous possédez un lieu magique, ne l’oubliez jamais.
Merci Nabila pour votre accueil et votre gentillesse. Vous êtes une petite fée. Merci Mustapha pour votre bonne humeur et votre regard sur le palais Soleiman.

Merci Gilles et Laurence pour votre agréable et enthousiaste compagnie. J’ai été heureuse et touchée de vous rencontrer. Merci Thibault et Alex, j’espère vous revoir tout bientôt. Ces trois jours à vos cotés étaient drôlement chouettes et doux. Merci Alice, bien sûr, aussi. Je me souviendrai longtemps de notre séance d’hammam et de notre tajine au poulet. C’était une chance de partager ses moments à vos cotés.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi
C'est promis

Vos commentaires
sont des petites douceurs
Mille mercis à vous

  1. Ella

    Tu me donnes encore plus envie d’y aller ! Très belles photos. Tu y est aller entre copains du coup ? Tu avais réservé toi même longtemps à l’avance ? En tout cas j’adoooore tes photos pleines de poésie

    Répondre
  2. Katia

    Au milieu du froid glacial et du ciel tout-gris-presque-neigeux, c’était presque irréel de voir tes photos de ciel bleu-soleil-sandales, mais ça illuminait les journées toutes sombres pendant quelques secondes (il est presque midi et on est à deux doigts d’allumer les lumières tellement il fait tout gris).
    Une belle évasion tout douce qui a du te faire tellement de bien. :D

    Répondre
  3. Ce pays, et cette ville en particulier, me font le même effet. Un goût de paradis sans doute…

    Répondre
  4. Bon bah May comme d’hab … tu me vends du rêve avec tes superbes photos et avec tes billets qui, une fois de plus, mettent en avant mon Maroc d’amour <3 Merci ^^

    Répondre
  5. Je n’ai jamais été à Marrakech. Mais ton article m’en donne grandement envie. Ça doit être l’endroit parfait pour prendre soin de soin et se reposer tout en découvrant une jolie ville. Recommencerais-tu l’expérience? Combien de jour me conseillerais-tu si je veux y aller?

    Répondre
  6. Dès que je pose les yeux sur tes mots May, je me sens transportée dans une autre dimension. Le Maroc reste un coup de coeur mémorable et j’espère pouvoir y retourner un jour. Ton texte exprime bien cette sérénité retrouvée, ce calme et ce silence qui apaisent, ces rencontres extra-ordinaires qui nous rendent heureux d’être en vie!
    Merci

    Répondre
  7. Je n’y suis jamais allée, mais ces couleurs, ces formes, c’est envoûtant et splendide !
    Merci pour le voyage ! :)

    Répondre
  8. Tu as l’air emballée de ton séjour, et tes photos donnent envie de faire sa valise tout de suite ! C’est tellement agréable de se faire chouchouter de temps en temps …

    Répondre

Déposez un commentaire
et souriez, vous êtes fantastique

  • (ne sera pas publié)