Croire en son étoile

Croire en son étoile

 

Je me demande parfois comment tout cela est arrivé. Si j’ai une bonne étoile qui veille sur moi depuis ma naissance, ou si cela vient tout simplement d’un enchainement de choix et de décisions minuscules. Demain, je m’envole en Australie. Grâce au blog, grâce à vous, grâce à. Grâce à mon étoile. Grâce, aussi, à l’organisation de mon quotidien qui me permet cette liberté-là. Et si vous voyiez mon sourire d’enfant quand je le dis le pense l’écris le répète : demain, je pars à la rencontre des kangourous.

Je dis souvent qu’il faut apprendre à s’étonner et à saisir ses chances. Je dis aussi souvent à mes clients, et à mes amis, que rien ne se fait à un claquement de doigts. Que c’est normal et que tout prend du temps. Qu’il n’y a pas de recettes magiques. Que, derrière un résultat brillant et semblant naturel, se cache souvent des mois de travail, de fatigue et de doutes. Que les tâtonnements et les échecs sont nécessaires et qu’ils nous apprennent beaucoup. Que savoir rebondir est la plus belle leçon de vie.

Et j’ajoute toujours, avec le sourire, que lorsqu’on souhaite quelque chose très fort, que lorsqu’on a des étoiles dans les yeux quand on y pense, et que l’on se donne les moyens pour y arriver ; on y arrive presque toujours. Oui, cela prendra du temps. Oui, cela demandera quelques écorchures sur les genoux. Oui, cela demandera de faire des choix et quelques sacrifices. Oui, cela sera sûrement certains jours un peu compliqués d’y croire, mais on finira toujours par voir l’étoile au bout du chemin.

 

Croire bonne étoile

 

Je me souviens m’être demandée, un soir quand j’étais étudiante, ce que je voulais vraiment faire de ma vie. Ce que je ferais là tout de suite maintenant si j’avais une lampe magique et un souhait de vie à réaliser. Ce qui était important pour moi, ce dont j’avais besoin pour m’épanouir.

C’était finalement assez clair, je voudrais une vie avec de la créativité, de la liberté et des jolies rencontres. Je voudrais aussi me sentir utile et permettre à d’autres personnes de réaliser leur rêve. Leur permettre de grandir et de prendre confiance en elles. Dans ma vie rêvée, il y aurait du temps, de la bienveillance et de l’amour comme fil conducteur. De l’écriture, de la photographie et du partage aussi. Une vie simple, colorée et joyeuse. Une vie où je pourrais parsemer de la poésie et de l’optimisme au quotidien.

Je me suis ensuite demandée comment je pourrais y parvenir. Quels choix je pourrais faire pour avoir cette vie-là. Comment je pouvais, ce soir-là, faire la toute première esquisse. Quel était le premier pas à faire. Pour moi, beaucoup de choses sont passées par le blog. J’ai écrit le quotidien les voyages les projets. J’ai pris des photographies. J’ai toujours pensé qu’une pratique régulière est le meilleur moyen de progresser. Je n’ai jamais forcé les choses. J’ai ouvert les yeux. J’ai fait des projets, qui me tenaient à coeur, gracieusement. J’ai rencontré, échangé, aidé. J’ai dit oui, toujours, même quand j’avais très peur de ne pas être à la hauteur. Je n’ai pas écouté la petite voix intérieure qui me disait que j’étais une usurpatrice. J’ai pris le temps. Je suis sortie de ma zone de confort. Vos mots m’ont doucement aidé à prendre confiance et à aller de l’avant. J’ai, doucement, grandi.

 

Coire en sa bonne étoile

 

Quand Nicolas de We like travel m’a proposé de partir en Australie il y a quelques semaines, j’ai répété mille fois mercis et que j’avais une chance folle. J’ai dit oui oui oui pour travailler le soir le week-end la nuit pour avoir une semaine avec les kangourous et les koalas quelques semaines plus tard. Et à chaque fois que l’on me demandait si cela allait, si cela n’était pas trop fatiguant ou compliqué à gérer, je répétais avec le sourire ma chance. Ma chance de pouvoir dire, sans trop réfléchir, oui pour une semaine au bout du monde. Ma chance de pouvoir décaler mes heures de travail quand je le voudrais. Ma chance, voilà.

Je crois que la chance est la même pour tout le monde. Je crois, aussi, qu’il faut doucement apprendre à ouvrir les yeux et à la saisir. A ne pas avoir peur de grimper sur un tabouret, de perdre un peu l’équilibre et de tendre les bras pour l’attraper. Si on tombe, il ne nous reste plus qu’à remonter et à essayer à nouveau. Tout doucement, c’est promis, on trouve nos marques et cela semble plus simple. Et, je crois que quand on commence à le faire, notre étoile semble toujours briller un peu plus fort un peu plus près, un peu plus chaque jour.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi
C'est promis

Vos commentaires
sont des petites douceurs
Mille mercis à vous

  1. Très joli, très inspirant, très motivant ton billet. Ecrit avec beaucoup de douceur et de réalisme. Félicitations pour ce beau projet qui approche. Et j’ai hâte d’en savoir plus !

    Répondre
    • Merci beaucoup Stéphanie ! J’ai hâte de vous raconter l’Australie à travers mon tout petit regard. Cela va être tout chouette. :-)

      Répondre
  2. Très bel article. Comme à ton habitude, ta plume caresse tes pensées et tes rêves, c’est un vrai plaisir de te lire :)
    Bon voyage en Australie ! (un de mes rêves de voyage !)

    Répondre
    • Merci beaucoup beaucoup Mathilde. Cela fait tout tout chaud au coeur. C’est tellement difficile d’exprimer son ressenti. J’ai toujours peur d’être un peu à coté. Ton mot me rassure.
      Merci merci merci (j’ai tellement tellement hâte !) !

      Répondre
    • Blandine

      Je suis en total accord avec le message ci-dessus. J’ai découvert par hasard votre blog et ce dernier est tellement beau. Ce que vous écrivez est tellement pur et surtout juste. Vous lire est un immense plaisir et surtout un sacré rayon de soleil dans ma vie. Excellent voyage et j’attends votre prochain article et photos. Bien à vous

      Répondre
  3. Ohlala quel bien ça fait de lire un post comme le tien !
    Je pense que quand on fait les choses avec passion et coeur, on irradie de bonnes énergies et les bonnes choses/personnes viennent à nous naturellement. ça va être super ce voyage en Australie, profite !

    Répondre
    • Je pense la même chose. C’est parfois compliqué de rester positif, mais cela vaut le coup. C’est comme les sourires, l’optimiste c’est contagieux.
      Merci beaucoup. Je suis tellement excitée à l’idée de partir que j’ai dû mal à répondre à mes commentaires (coucou la folle !).

      Répondre
  4. Quelle belle découverte pour moi que ton blog aujourd’hui !

    Merci pour ton bel article empli de gratitude et d’amour ;-)
    Enjoy your trip !
    Sonia

    Répondre
    • Merci beaucoup Sonia pour ton petit mot. Cela fait tout chaud au coeur. J’en profite pour te souhaiter la bienvenue par ici alors. J’espère que tu t’y sentiras un peu chez toi.
      A très vite !

      Répondre
  5. Merci May pour ton optimisme sans faille ! ;)
    Continuer à croire en ses rêves et se délecter de chacune des victoires, même infimes, qui se trouvent sur notre chemin, c’est tout à fait cela qu’il est indispensable à garder en tête !

    Répondre
  6. Magnifique article!! j’ai toujours cru en ma bonne étoile et en mes rêves, mais la je me suis drolement écorchée les genoux et j’ai peur de tout maintenant, peur de mes rêves,.. Ton article me redonne envie d’y croire, de me dire que je n’ai pas fait tout ça pour rien, qu’il faut se relever, croire de nouveau en ses rêves et en cette bonne étoile. Merci pour tes mots et bon voyage!

    Répondre
    • Mais oui, mais oui, mais oui. Tout doucement. Je suis sûre, que si tu regardes bien, cette mauvaise expérience a dû t’apporter des petites choses positives (bon, ok, il faut parfois bien les chercher). Prends le temps de te relever, de te reconstruire, et quand tu seras prête, tu prendras doucement à nouveau ton envol.

      Répondre
  7. Lila

    Coucou
    Je suis ton blog depuis très longtemps
    J’aime vraiment beaucoup ce que tu fais, l’optimisme et la douceur que tu dégages
    Mais là, aujourd’hui, ton « Je crois que la chance est la même pour tout le monde. » m’a fait tiquer
    Je ne pense pas qu’en tant que française vivant dans un milieu aisé et entourée de gens qui t’aiment, tu aies la même chance que des enfants qui naissent en Syrie (c’est un exemple hein) vivant dans une misère sans nom et qui voient les membres de leur famille tués un par un

    Répondre
    • Oh, oui, je comprends Lila ce que tu veux dire. C’était un peu maladroit. Quand je l’ai écrit, je pensais plutôt à ce que la chance est la même pour la plupart des personnes qui me lisent, à un tout est possible quand on a déjà la santé/sécurité/ et que nos besoins primaires sont satisfaits (et j’ai aussi pensé quand je l’ai écrit aux personnes qui sont atteintes d’une maladie et, pour qui c’est forcement plus délicat, et j’ai un peu bêtement pas su l’écrire de manière positive, parce que je crois que cela faisait un peu mal d’y penser, alors j’ai rien écrit, c’était peut-être un peu débile).
      Oui, bien sûr, la chance n’est pas la même. Je crois que l’essentiel est faire de nos faiblesses/contraintes, nos forces (enfin tant qu’on reste dans une certaine mesure)(j’ai toujours vu comme une force de devoir travailler à coté de mes études par exemple, cela m’a permis d’apprendre à être débrouillarde et m’a fait comprendre l’importance de les réussir). Mais oui, mais oui, mais oui. Tu as raison.

      Répondre
  8. Je dois dire que ton blog est une merveilleuse découverte et que ton article fait beaucoup de bien. Pour une raison que j’ignore, mais il fait du bien. Vraiment. Il donne envie de croire en la vie tout simplement.

    Merci à toi !

    Répondre
    • Oh, ça, c’est la plus jolie des choses que l’on puisse m’écrire. Merci, merci, merci. <3

      Répondre
  9. Il y a quelques mois, j’ai décidé d’être plus positive et de changer mon état d’esprit. L’idée, c’était que si je faisais un peu plus confiance en l’univers, il finirait par me le rendre. Et, même si c’est difficile (visiblement, la pensée négative est bien ancrée dans mon mode de pensée, saleté) quand j’ai traversé des moments compliqués, j’ai continué à y croire. Et finalement ça marche vraiment ! La roue tourne doucement :D
    Alors quand je vois toutes les jolies choses que tu crées, la façon dont tu vois le monde et tu nous le fais voir, c’est normal qu’il t’arrive des trucs aussi chouettes ! C’est bien mérité !!!
    Je te souhaite un magnifique voyage ! Profites-en un maximum et fais-nous voyager avec toi un peu ;)

    Répondre
  10. « Je voudrais aussi me sentir utile et permettre à d’autres personnes de réaliser leur rêve. Leur permettre de grandir et de prendre confiance en elles ».
    Et tu y es parvenue… ! Pfiou, May, tu sais à quel point ça résonne en moi ça… Je ne saurais jamais comment te remercier de m’avoir ouvert cette voie professionnelle, et cette nouvelle vie qui commence en balbutiant.

    Un très joli billet, rassurant, inspirant, comme toujours… <3
    Des bisous, et je te souhaite un merveilleux voyage au bout du monde… ! Ramène nous de jolies photos !

    Répondre
  11. J’aime cette étoile qui brille May. Je la vois presque à travers tes mots. Se donner le temps et oser. Les choses prennent du temps. Un temps parfois infini. Et puis de belles lueurs apparaissent et on se dit que tout porte un jour ses fruits. Merci pour tout ce que tu nous apportes au jour le jour, c’est de l’or.
    Bon voyage (bien mérité). Hâte de voir les photos de cette splendide aventure…

    Répondre
  12. Bravo Mai pour cette chance tant méritée ! Embrasse les kangourous pour moi ! Ils me manquent énormément !

    Profite bien et bravo pour tes jolis mots et ta philosophie !

    Répondre
  13. Je ne sais pas si je crois en ma bonne étoile mais ton article me réchauffe le coeur et me donner envie d’y croire :)

    Répondre
  14. Gratianne MALLET

    Quel bonheur de vous lire, de vous suivre.
    Belle maturitè, belle inventivité, beau regard sur la vie, les êtres, les choses.
    Soyez heureuse au cours de vos voyages ( géographiques et sur votre chemin de vie )
    Gratianne.

    Répondre
  15. Je sais bien qu’un jour j’aurai l’air de me répéter, par ici, mais… qu’est-ce que ça fait du bien de te lire ! Je te souhaite un merveilleux voyage parmi les kangourous. <3

    Répondre
  16. Marionette

    Merci pour tous ces petits moments de sourire, de vie, d’émotions si bien écrits!

    Répondre
  17. Profite bien de ce fabuleux voyage et reviens vite nous raconter!
    Tu y croiseras peut être Maman Voyage, elle y est en ce moment :)
    Bisous

    Répondre
  18. Véronique

    Bravo mille fois bravo ! Trop beau ! Les mots me manquent… Fais un beau voyage

    Répondre
  19. Tu as raison de savourer ton bonheur :)
    Grande modeste, tu utilises le mot « chance ». Mais à mon sens ce n’est pas de la chance, c’est du travail et de l’intelligence. Et maintenant tu reçois les fruits d’années de labeur. Bravo!
    Profite bien de ce voyage !

    Répondre
  20. Un très beau texte qui donne envie de réaliser ses rêves ! Un des miens c’était justement d’aller en Australie et il se trouve que je suis au Wilson Promontoire ce soir et qu’on arrive demain à Melbourne. Ce serait sympa de s’y croiser ! Je vais suivre votre voyage de près !

    Répondre
  21. Wow merci! Je suis devenue très émotive en lisant ce billet. Ça tombe à point dans ma vie. Et je partage en particulier avec une amie à qui ça parlera assurément! Merci encore!

    Répondre
  22. Merci beaucoup pour cet article !! Bon voyage , j’attends les photos avec impatience …

    Répondre
  23. Jésa

    Ma fille a 5 ans. J’espère qu’elle sera un jour comme vous
    Rayonnante, positive, bienveillante, libre, femme, heureuse, confiante, humble
    … même si je ne vous connais pas.
    C’est à ça que j’ai simplement pensé en vous lisant et en vous regardant devant vos livres, presque timide, si touchante.
    Comme vos mots.
    MERCI

    Répondre

Déposez un commentaire
et souriez, vous êtes fantastique

  • (ne sera pas publié)