Toulouse – Singapour


 

Il est un peu plus de trois heures du matin à Singapour. Pour la toute première fois, mon corps semble faire un peu de résistances aux décalages horaires. Je me suis endormie, vers 20 heures et réveillée il y a trois heures avec une énergie incroyable. Alors et depuis, je trie les photographies, j’écris et je pense fort à ces dernières vingt-quatre heures.

Il y a vingt-heures, je tendais mon passeport et mon billet d’avion, sourire aux lèvres, à l’aéroport à Toulouse. Quelques heures plus tard, j’atterrissais à Francfort et je me perdais dans son l’aéroport tentaculaire. Après un heureux hasard, des détours incroyables et une course folle dans les couloirs, j’arrivais tremblante nez à nez face à la porte d’embarquement B26. Quand l’hôtesse m’a tendu mon billet et m’a fait signe de rentrer dans l’avion, j’avais le coeur au bord des lèvres.

Et puis, il y a eu ces douze heures de vol qui se sont enchainées et que je n’ai pas vraiment vu passer. Ces douze heures, le nez collé contre le hublot, à dormir et à retrouver les heures de sommeil manquées des derniers jours. Douze heures parsemées de réveils, douze heures pour soi, à soi, à observer le ciel et à écrire quelques mots avant de m’endormir à nouveau le sourire aux lèvres. Douze heures à penser, somnoler, se projeter, rêver.

Je me suis réveillée avec le bruit des roues cognant sur le tarmac. Je me suis réveillée, toute secouée et en me demandant où j’étais et l’heure qu’il pouvait être. Et quand la réponse m’est doucement revenue, je me suis mordillée les lèvres d’avoir manqué cette première rencontre, vu du ciel, de Singapour. Alors, je me suis dit que Singapour serait sûrement à cette image-là, un voyage qui change vos habitudes, votre regard et qui vous secoue.

 


 

A la sortie, un chauffeur m’attendait avec mon prénom gribouillé sur une pancarte et, c’est un peu bête, mais me dire qu’une personne était là pour moi au bout du monde, m’a mis du baume au cœur.

On a traversé Singapour pour rejoindre le Club Hôtel. Dans la voiture, j’ai oublié les heures de vol et la fatigue. J’avais les yeux rivés à la fenêtre. Je voulais déjà tout voir, tout ressenti. J’ai posé mille questions. J’ai montré du doigt les bâtiments et les paysages inconnus. C’était beau, c’était grand, c’était vert.

A l’hôtel, j’ai déposé ma valise dans la chambre à la porte rouge et je suis allée, quelques minutes plus tard, me perdre dans la douceur de Chinatown. Sur le chemin, j’ai souri aux lanternes lumineuses et aux cavernes d’alibaba. Aux températures d’été et aux sourires, en retour, des singapouriens. Aux échoppes colorées, aux chatons porte-bonheur en porcelaine et à l’apaisement de ce quartier au cœur de la ville.

D’ici, tout me semblait incroyablement doux et rassurant. Je ne sais pas si c’était les heures de vol, la fatigue ou si ce quartier est vraiment une petite perle. En revanche, je sais déjà mon premier regard, je sais mes frissons et je sais cette façon particulière de m’y être sentie bien. De Singapour, j’ai déjà adopté son atmosphère et ses couleurs.

Sur le chemin pour revenir à l’hôtel, je me suis promise d’y retourner. J’ai commandé un repas à emporter et je suis montée dans la chambre, Alors, voilà, je finis de diner et je souris. Je suis en éveil. J’ai trié les quelques premières images et je vous écris ces quelques mots, pour vous dire combien ces vingt-quatre heures ont été jolies, lumineuses et intenses. Pour partager mes premières impressions avec vous. J’écris aussi, égoïstement, pour me souvenir de ce bonheur-là, pour ne pas oublier.

D’ici, j’entends la mélodie d’une guitare, des verres qui trinquent et des rires partagés du bar en face de la chambre. Si je m’approche et que je vais sur le balcon, je peux apercevoir le petit groupe d’amis. Cela sent bon le bonheur.

 

 


 

Dites-moi, si vous avez des petites adresses, des endroits à voir, des choses à gouter, à acheter, à photographier, à adopter, à aimer à Singapour, vous me glissez un petit mot ?

Je file me glisser sous la couette et essayer de dormir. On essaie de se dire à demain ?

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi
C'est promis

Vos commentaires
sont des petites douceurs
Mille mercis à vous

  1. Singapour, on s’imagine qu’on peut tout voir en y faisant simplement escale… Mais pour y avoir vécu presque un an, je peux t’assurer qu’il y a 1001 choses à faire et à voir. J’ai rédigé un city guide il y a peu de temps qui pourrait t’aiguiller, mais mon conseil serait de privilégier les espaces verts qui sont de véritables pépites : Bukit Timah, MacRitchie Reservoir, Pulau Ubin… Ils sont vraiment très différents des 2 grands classiques : le Botanic Garden et le Gardens by the Bay !

    http://sophany.com/category/voyages/singapour/

    Répondre
  2. Je n’ai pas de bons plans à Singapour mais en tout cas tes photos donnent envie ! J’adore ta manière d’écrire on a l’impression d’y être avec toi !

    Répondre
    • Merci beaucoup Aurore. C’est toujours compliqué je trouve de raconter ses voyages sans endormir tout le monde en virant à la description froide. Ce sont les articles qui me demandent le plus de travail. Du coup, ton mot fait tout chaud au coeur ! <3

      Répondre
  3. Je ne connais pas Singapour, mais ce que je peux dire c’est que j’aime cet article insomniaque, j’ai l’impression de respirer tout Singapour. A tout à l’heure ?

    Répondre
    • A tout de suite, yipi ! (et je vais essayer de dormir cette nuit, sinon, je crois que je vais dormir 72h00 quand je rentre)(merci pour ton petit mot !)

      Répondre
  4. bon, je pense que c’est déjà sur ta liste. Mais ce que j’ai préféré à Singapour, ce sont les gardens by the bay à proximité de la marina bay. C’est une longue promenade. J’y ai adoré l’impressionnante Cloud forest.
    Bon séjour à Singapour !

    Répondre
    • Oui, oui, j’ai visité la marina bay aujourd’hui (j’en parle dans l’article du jour d’ailleurs !) et je visite les jardins demain ou après-demain. J’ai super hâte !
      Merci merci pour ton petit mot !

      Répondre
  5. Luciemomo

    Hello!
    La liste est longue et tu dois déjà en avoir pas mal sur ta liste ….

    Je dirais
    Mac Ritchie, le night safari (vraiment!), toutes les petites fermes à l’ouest de l’île (par contre à part en taxi je ne vois pas comment y aller), le Botanical Garden avec son jardin aux orchidees, La luge et le simulateur de chute libre à Sentosa, aller manger du king crab pepper sur la côté est, aller manger un bout à Lau Pa Sat (La partie découverte pas la hall) où tu trouves les meilleures satay…. et si tu as le temps, aller jusqu’en Malaisie (JB), se balader…. enjoy!

    Répondre
    • Merci beaucoup beaucoup (j’ai pris le temps pour te répondre, mais j’ai tout lu, tout noté, et j’ai suivi tes conseils !) ! Alors, je crois que j’ai tout bien fait (sauf le simulateur, je suis une petite trouillarde !) et pour la Malaisie, il va falloir que je repasse par Singapour du coup (zut alors !). :P

      Répondre
  6. Merci pour ces petites aventures qui me rappellent mon propre voyage il y a déjà 6 mois… J’ai vraiment envie d’y retourner. Profite !

    Répondre
    • Merci, merci, merci Manon.
      Je vois que je ne suis pas la seule à apprécier Singapour <3

      Répondre
  7. Marie Kléber

    Un endroit qui semble en effet plein de vie May! Et ces couleurs, elles sont époustouflantes. Hâte de découvrir ce charmant pays à tes côtés au fil des jours.

    Répondre

Déposez un commentaire
et souriez, vous êtes fantastique

  • (ne sera pas publié)