Emilie Massal, photographe lifestyle à Toulouse


 

J’avais, tellement, tellement, hâte de vous parler d’Émilie : Émilie est photographe à Toulouse et Paris – et elle se déplace là où vous le souhaitez pour vous photographier.

Émilie est incroyablement talentueuse, et douce, et bienveillante, et créative, et drôle, et. Et voilà, vous savez l’essentiel. Et, ce qui est peut-être le plus incroyable dans tout ça, c’est que je crois qu’elle ne s’en rend même pas vraiment compte.

Émilie m’a contactée en décembre pour que l’on travaille ensemble sur sa communication et sur son site vitrine. Il y a des rencontres qui vous touchent plus que d’autres et qui vous paraissent comme une évidence. Émilie en fait définitivement partie. Elle a été mon cadeau de fin d’année.

 

 


 

Je me souviens, la toute première fois où j’ai regardé les photographies d’Émilie. C’était un vendredi après-midi, j’étais au bureau et j’ai poussé des petits oh et des ah. Je me suis dit qu’elle était drôlement talentueuse et qui manquait juste un écrin, une jolie identité visuelle, à la hauteur de ses photographies – et forcement, j’ai eu peur de ne pas être à cette hauteur-là, alors et comme toujours, j’ai respiré, j’ai souri et j’ai dit oui.

Avec Émilie, on a beaucoup échangé sur ses envies et sur ses besoins – et mangé des petits gâteaux. On a réfléchi à l’architecture du site, à l’expérience utilisateur et à l’atmosphère et aux valeurs qu’elle souhaitait transmettre à travers celle-ci. L’idée était d’avoir un site à la fois professionnel, bien sûr, mais qui souligne aussi sa sensibilité et sa douceur. Il fallait trouver un équilibre entre la dimension technique et humaine. Elle voulait un site à son image, un site qui sans nier son professionnalisme place l’humain et l’authenticité au centre.

Et si vous saviez comme j’ai été touchée (et je le suis toujours beaucoup !) qu’Émilie ait pensé à moi et m’ait fait confiance pour sa communication.

 


 

Chez Émilie, et dès notre première rencontre, j’ai aimé sa douceur et sa sensibilité. J’ai aimé son regard à la fois bienveillant et pudique sur les personnes qu’elle photographie. Son humour et sa sincérité touchante qui vous mettent tout de suite à l’aise, et vous font oublier, que oui, elle est là pour vous photographier.

Et au delà de tout, j’ai aimé les couleurs, la poésie et la délicatesse de chacun de ses clichés. J’ai aimé son travail sur la lumière et sur les émotions. Chaque photographie d’Émilie semble raconter une histoire. On y retrouve de la douceur et beaucoup de tendresse.

Quelques semaines plus tard, je demandais timidement à Émilie si elle accepterait de nous photographier à Toulouse, Holly et moi dans notre appartement. Depuis quelques temps, j’ai en tête, des images de notre appartement-bureau. Je voudrais prendre le temps de communiquer un peu plus et d’échanger avec vous sur mon travail. Je voudrais aussi me confectionner enfin un joli portfolio.
Cela serait l’occasion de partager un peu plus sur ma façon de travailler que cela soit en terme de vision, de méthodologie ou en termes plus techniques.

Si je voulais mettre l’accent sur ce besoin de voyager qui tient en éveil ma créativité et fait partie de mon quotidien, je voulais aussi souligner la nécessité d’avoir un nid rassurant où se retrouver. Une séance photo à Toulouse dans notre appartement-bureau allait dans ce sens-là.

J’ai des idées qui débordent et je me dis que je pourrais peut-être faire une série d’articles sur ces interrogations-là – sur le choix ou non d’avoir des bureaux en tant que freelance, d’accueillir ses clients chez soi, dans un café ou plutôt dans des bureaux extérieurs, de prendre des risques, d’essayer de trouver un équilibre entre sa vie privée et professionnelle, etc. J’ai hâte de vous partager avec vous toutes ces interrogations et mes choix.

Oh, et puis, c’était enfin le moment, je crois, d’essayer de passer au delà de cette peur d’être photographiée.

 

 


 

Alors, on a pris rendez-vous un vendredi après-midi et je crois que je n’aurais jamais pensé qu’une séance photo puisse être aussi douce et naturelle. Quand je regardais des séances « reportage » ou « lifestyle », je me demandais toujours comment des personnes dont ce n’est pas le métier arrivaient à être aussi naturelles avec un appareil photo dans une pièce.

Aujourd’hui, j’ai ma réponse et je me rends compte comme la partie humaine – au delà des qualités plus techniques liés au métier de photographe – sont essentielles pour ce type de séance. Avant la séance, on a beaucoup discuté et ri. Et cela m’a permis doucement de me détendre et d’oublier les photographies à venir. Et puis, quand Émilie a sorti son appareil photo, elle a commencé par photographier Holly. Alors, forcement, en maman fière de son bébé, j’ai souri et j’ai oublié peu à peu l’appareil photo.

Alors, voilà, au delà d’être une talentueuse photographe à Toulouse, Émilie est une petite fée – il en faut de la patience pour réussir à me détendre. Je crois que j’aime ces photographies avant tout parce qu’elles nous ressemblent. Elles posent un regard doux et bienveillant sur notre quotidien sans chercher à gommer nos défauts.

Alors, bienvenue chez nous.

 

 


 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi
C'est promis

Vos commentaires
sont des petites douceurs
Mille mercis à vous

  1. Blandine

    Quel magnifique récit et surtout tu as fait une très belle rencontre avec Émilie. Tu es beaucoup plus épanouie May et j’en suis très heureuse pour toi. À très vite

    Répondre
  2. Tes mots sont toujours aussi et c’est un vrai plaisir à lire !
    Votre petit cocon a l’air super mignon !
    Mais tu habites à Paris ou à Toulouse ?

    Répondre
  3. C’est beau, comme tu parles de votre rencontre. C’est beau comme ces photos d’Emilie, qui renvoient une belle part de mystère et, en même temps, d’une douce proximité.

    Répondre
  4. Quel joli portrait! J’aime beaucoup ta façon d’écrire!

    Ahhh qu’est ce que j’aime les belles rencontres, et les gens inspirants :)

    Répondre

Déposez un commentaire
et souriez, vous êtes fantastique

  • (ne sera pas publié)