Note du vendredi nuit,


Vendredi,

Il faut continuer à lire des romans.
« C’est un très bon moyen d’interroger le monde actuel, sans avoir des réponses qui soient trop schématiques« 

A 19 heures, en rentrant de l’auto-école, la radio parlait de littérature. J’ai écouté. « Il faut continuer à lire des romans« .
J’écoute un peu plus.
Je comprends.
Des petits bonheurs apparaissent sur mes joues.
Lundi soir, je regrettai que cela fasse si longtemps, depuis plus de 20 ans que la France n’ait reçu aucun prix Nobel en littérature depuis Simon. Et là, j’ai un petit sourire sur le bout des lèvres.
Être fière de la France, de sa littérature et son génie. Quoi quand disent certains journaux, la culture française est loin d’être morte.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi
C'est promis

Devenir une esquisse,


Jeudi,

Je flotte au dessus des mots. Je suis Ailleurs, entre la poésie et le vide. Je n’existe plus. J’explore l’univers de mon regard de lumière d’une plume magique.
J’explore l’infini.
Je gravis des montagnes de couleurs et je plonge dans des océans de frissons. Une vague de sublime s’élève face à moi. Des constellations se dessinent à mesure que ma pensée navigue. Elles disparaissent et d’autres apparaissent déjà. C’est un paradis infini, un délice à n’en plus dormir. Le soleil jaune brille si fort si fort dans le royaume des mots.
Il me brûle en beauté.

Entre un battement d’ailes et un battement de cœur, je me dessine.
La beauté est éblouissante. Elle est merveille.
La beauté du Verbe.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi
C'est promis

Note du mercredi,

De Toulouse à Madrid,
le ciel pleure comme un message envoyé dans le silence de la distance.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi
C'est promis