Une semaine à Rome


Rome a été d’une douceur incroyable. J’avais besoin de reprendre mon souffle. J’ai réservé le vol peu de temps avant le voyage. On n’avait rien prévu. Le seul impératif était de profiter-flâner-respirer-vivre. D’ouvrir les yeux. En immense. J’en garde un souvenir ensoleillé et apaisant. J’ai aimé me perdre dans les ruelles de Rome, siroter un mojito pour l’aperitivo et murmurer à nouveau quelques mots d’italien. J’ai aimé. Savourer une pizza sur la piazza dei Campo dei Fiori, me tordre le cou dans la chapelle Sixtine. Déguster la dolce vita. A pleines dents.

J’ai marché, beaucoup. Ouvert les yeux aussi grands que je pouvais. Pris trop de photographies ratées. Mangé plus de pizza et de glaces que mon poids. Parlé italien en me reprenant trop de fois. Ri au éclats, joué la touriste parfaite, fait un voeu à la fontaine de Trévi et bu un Bellini. Je me suis émerveillée sur le ciel bleu avant le coucher de soleil, ce ciel parfait pour accueillir le Colisée avant que la nuit enveloppe Rome.

Dans ces moments-là, j’aimerais avoir la capacité de tout garder en moi, de ne rien oublier. Je voudrais pouvoir me souvenir de la palette de couleurs de la ville, du vélo apposé négligemment sur le rebord de la fenêtre et du rire délicieux des italiennes.

 


Les cinq journées sont passées à une vitesse folle. J’aurais aimé pouvoir y rester plus longtemps. Avoir le temps de m’habituer à la luminosité, à la poésie de Rome. J’aurais voulu apprivoiser les terrasses de café romaines, me perdre un peu plus les rues étroites et finir par connaître par cœur le nom des pizzas italiennes. J’aurais voulu courir encore un peu vers cet italien fuyant, absent, troublant. J’aurais aimé avoir le temps de l’apprivoiser.

Lors de chaque voyage, j’aimerais pouvoir conserver en moi tous ces détails minuscules. Ces virgules qui font l’âme d’une ville, qui font que l’on aura le coup de cœur. Ou à l’inverse, on s’y sentira comme un point-virgule de trop. Un peu trop lourd, un peu trop décalé.

Une ville déborde de sentiments et de valeurs. Ce n’est pas seulement beau ou joli, c’est avant tout vivant. J’ai aimé écouter respirer Rome, la sentir battre en moi. Rome fait partie des villes où je sais que je pourrais y vivre pour quelques semaines, quelques mois ou années. Des villes où je sais déjà que je m’y sentirais drôlement bien. Je l’ai ajouté à la liste des villes où il fait bon vivre, où on s’y sent tout léger.

Aujourd’hui, j’en garde un goût sucré sur les lèvres et un besoin de partir qui s’impose. De l’intérieur et qui fait un boucan d’enfer.


 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi
C'est promis

Vos commentaires
sont des petites douceurs
Mille mercis à vous

  1. J’imagine cette envie de (re)partir, qui palpite en toi et meurt d’envie d’exister encore, de s’éveiller, d’étinceler, dans une ville qui fera battre ton coeur un peu plus vite. J’imagine aussi comme tu as du t’émerveiller, plus d’une fois certainement. A la fin de ton article je ne pouvais que me dire ” Il faut que j’y aille, il faut que j’y aille “.

    Répondre
    • May

      C’est tout à fait ça !
      J’imagine que c’est un rêve partagé avec beaucoup de voyager sans s’arrêter. Qui sait, peut-être qu’un jour, je ferai le tour du monde.

      Répondre
  2. Oh tu me donnes envie, tes photos sont très belles je trouve et tes mots aussi. J’irais bien déguster la Dolce Vita !
    Bises

    Répondre
    • May

      Oh, merci beaucoup !
      C’était un peu le but de donner envie, c’est tellement chouette qu’il serait dommage de rater ça ! ;)

      Répondre
  3. elles sont superbes tes photos ! je n’ai pas vu le quart de ce que tu as du visiter car c’était un séjour express qui m’a donné envie d’y retourner …(mais pas y vivre par contre )

    Répondre
    • May

      J’espère alors que tu auras l’occasion d’y retourner. Il y a mille choses à faire/voir à Rome, je crois que même en y restant un mois, on ne pourrait tout faire.

      Répondre
  4. J’ai trop envie de découvrir cette ville depuis longtemps, et maintenant c’est décuplé avec ton billet!!! J’ai particulièrement aimé la représentation de Rome dans le film “Mange, prie, aime”. Est-ce que ta vision était identique? En tout cas, tant au niveau de l’architecture, que culinairement ou culturellement, Rome doit valoir le détour bien plus que d’autres villes connues!!

    Très joli récit, on a envie d’être à ta place :)

    Répondre
    • May

      J’en garde la représentation de “manger-manger-manger-profiter”, oui, oui.

      J’ai lu le livre avant d’aller pour la première fois en Italie. J’avais écrit un petit billet dessus d’ailleurs où je l’évoquais : http://www.vie-de-miettes.fr/2010/02/23/venise-partie-3-la-nourriture-italienne/.

      J’avais bien aimé le livre. Du coup, je crois que ma vision de l’Italie est beaucoup associée aux mots de E. Gilbert. Donc, oui, oui, oui.

      Je te souhaite de pouvoir découvrir cette ville prochainement. C’est vraiment une ville à visiter et très riche dans beaucoup de domaines.

      Belle journée !

      Répondre
  5. Ton article me donne envie d’y aller là, maintenant, tout se suite ! Et avec mon amoureux bien sûr.
    Tes photos sont magnifiques. Les couleurs sont chaudes et chaleureuses.
    Bises.

    Répondre
  6. Très jolies tes photos ! Ca me donne envie de visiter, l’Italie est un pays qui me tente depuis plusieurs mois, reste à savoir si je suis la seule à vouloir y aller par ici ou pas ;)
    Bises ma belle !
    Delphine

    Répondre
    • May

      Oh non, je crois que tu n’es pas la seule.

      Il faudrait qu’on fasse un voyage groupé, on aurait des prix comme ça ! ;)

      Bises Delphine !

      Répondre
  7. J’adore l’Italie, et il y a largement de quoi faire à Rome : balades, escapades, découvertes artistiques, architecture… Tout ce qu’il faut pour en prendre plein les mirettes !

    Même si tu oublies beaucoup de moments, de noms de rues, de mots, de visages, tu gardes toujours en toi les sentiments que tu as pu ressentir durant ce voyage, et il y a les photos, et les beaux souvenirs….

    Répondre
    • May

      Oui, c’est ça. On se rappelle de l’essentiel et des sensations. C’est d’ailleurs sûrement le plus précieux.

      Depuis je suis rentrée, je regarde encore plus les vols/site de voyage. Je n’ai qu’une envie : repartir vite vite !

      Bises demoiselle !

      Répondre
  8. Je garde un souvenir merveilleux de Rome (j’en ai aussi parlé sur mon blog). Je me souviens que j’avais intitulé mon billet Un certain regard car comme toi j’avais eu envie d’en garder une vision mêlée de sentiments… Je veux dire par là que je ne suis pas la meilleure pour retenir l’histoire, le nom des monuments, mais en revanche j’arrive bien à garder la mémoire des rencontres, des ambiances, de l’âme d’un endroit, et puis les saveurs surtout (en grande gourmande qui mange plus que son poids aussi, surtout en Italie ^^)

    Répondre
    • May

      Oh, j’ai raté ton billet sur Rome. Je vais aller réparer ça !

      D’ailleurs, j’avais lu sur ton blog que “monsieur So Oh Cliché” était à Rome pour un tournage lorsque j’y étais. Et lors de mon séjour, je suis tombée sur un tournage. Cela n’est peut-être qu’une coïncidence, mais cela m’avait fait sourire.

      Pour les voyages, je crois qu’on fonctionne de la même façon. Je mets toujours un temps fou à me souvenir d’un nom inconnu, alors que je suis très attentive à ce qui m’entoure, aux atmosphères et aux détails.

      Belle journée !

      Répondre
  9. Amandine

    Ca fait quelque temps maintenant que je passe sur ton site et je suis à chaque fois émerveillée par la pureté des billets, la magie des textes et la beauté des photos. Ce billet sur Rome est une vraie gourmandise et je me demandais (là je deviens bêtement curieuse) avec quel appareil photo tu capturais de si belles images et si tu shootais en réglage automatique ou manuel?
    En tout cas, ça reste pétillant et je te souhaite bonne continuation.
    =)

    Répondre
    • May

      Oh merci beaucoup Amandine !

      Alors, j’avais répondu à ces questions dans la FAQ (www.vie-de-miettes.fr/faq) si tu veux plus de détails. Donc, j’utilise un Sony Alpha 300 qui se fait un peu vieux et capricieux. Pour les réglages, j’utilise très rarement le mode tout automatique. Je préfère utilisé le mode manuel quitte à m’aider un peu.
      Par exemple, quand je n’ai pas le temps, je passe certaines choses en mode automatique (comme l’ISO par exemple).

      La règle est surtout de prendre beaucoup beaucoup de photographies, et de trier par la suite (et d’ouvrir grand les yeux).

      Dans tous les cas, merci encore, tes mots me touchent beaucoup !

      Passe une belle après-midi !

      Répondre
  10. Une petite parenthèse de rêve ! Merci de nous le faire partager :) ça me donne encore +++ envie d’aller en Italie !

    Répondre
  11. Mon Dieu, tu m’as tellement donné envie d’y aller… Les photos, le soleil… Pfiouuuh merci pour ces étincelles de rêve ! :D

    Répondre
    • May

      De rien ! Si tu as l’occasion d’y aller, surtout n’hésite pas ! C’est une ville vraiment parfaite.

      Répondre
    • May

      Ah oui, c’est marrant, l’Italie est toujours un pays qui m’a énormément attiré.

      Quels sont les pays qui t’attirent ?

      Répondre
  12. AAAaaaah Roma, la dolce vita… le souvenir est déjà lointain pour moi (2008 je crois) mais j’en garde un excellent souvenir bien que ce soit une ville bruyante et un peu polluée par la circulation. Mais que c’est beau. Mon meilleur souvenir est je crois cette pizza épicée mangée sur le pouce sous le Panthéon. Et puis la fontaine Trévi et cette place téléginique (c’est petit en vrai) qu’est le Vatican.
    Arriverderci bella May.

    Répondre
    • May

      C’est marrant, tu es la seconde à me dire que Rome est polluée. Je l’ai trouvé particulièrement propre et apaisante pour une capitale.

      C’est toujours intéressant de voir tous les divers points de vue que l’on peut avoir d’une même ville.

      Arriverderci ! :)

      Répondre
  13. kat

    J’aime tellement tes petits mots déposés avec soin, c’est une certitude je ne me lasserai jamais de grignoter la douceur de tes mots, ta façon bien particulière de raconter les choses.
    et ces photos pfffiou ça donne envie d’y aller tout de suite.
    Et toutes ces prétendues photos ratés, je suis sûre qu’elles ne sont pas si ratés que ça, j’ime bcp tes photos :)

    Répondre
    • May

      Oh que si, il y en a plein-plein de photos ratées, mais je me garderai bien de les montrer ! :)

      Et puis, encore, merci, merci, merci !

      Répondre
  14. Très joli récit, très belles photos…et me voilà avec une folle envie de partir passer un long WE à Rome…Merci pour ce joli billet plein d’évasion et de douceur

    Répondre
    • May

      Ah mais oui, oui, si tu as l’occasion, il faut partir. Tu verras, c’est bien, c’est ressourçant… et c’est pas très loin de la France. C’est faisable en un week-end pour commencer à découvrir la ville !

      Répondre
  15. Etant donné que je t’avais donné plusieurs adresses (pour manger, surtout !) sur FB, j’aimerai savoir ce que tu as testé et surtout celles que tu conseillerais par dessus tout. Histoire que je note ça pour cet été :)
    Grazie mile ! Et tes photos me font rêver <3

    Répondre
    • May

      Ah euh, tu vas me détester, j’ai absolument rien noté !

      Alors quand même, j’ai gouté les arancini et je ne m’en suis toujours pas remise. C’est délicieux ! D’ailleurs, cela me rappelle qu’il faut vraiment que j’essaie dans faire.

      Pour les glaces, j’ai testé le glacier à coté et je valide. J’ai d’ailleurs découvert deux autres glaciers parfaits (enfin bon, je ne dois pas être très difficile en glace non plus) dont un qui proposait des mousses (miom !). Il faut que je cherche sur mes tickets de caisse pour voir si je retrouve leur petit nom.

      J’ai testé l’Okini bar (je ne sais plus si c’est toi qui me l’avait indiqué, je crois pas). Ils font de la mozzarella artisanale. J’ai adoré la pizza mais beaucoup moins la mozzarella. Je pense que je ne suis pas assez connaisseuse pour vraiment l’apprécier. C’est sur la place du Campo dei Fiori. Du coup, le cadre est vraiment sympa !

      Sinon, pour les pizza, on s’est arrêté à une pizzeria vraiment parfaite mais euh … j’ai pas le nom (les tickets de caissse !). Donc bon, cette phrase servait à rien ! :)

      Et sinon, je suis allée dans un bar vraiment parfait pour l’aperitivo : 8 Millimetri (Via del Moro 8) ! C’est dans le Trastevere. Le personel est vraiment sympa. La déco est top et les coktails parfaits. La nourriture pour le buffet est vraiment (très) correcte.

      Et oui, ne stresse pas pour joindre le centre de l’aéroport, il y a pleeeeein de bus et des TER.

      Bon, sûrement qu’il y a des choses qui vont me revenir. J’en ferais soit un article, ou je te tiendrais au courant ! :)

      Bises et encore merci pour toutes les bonnes adresses !

      Répondre
      • Super, ça me fait vraiment plaisir d’avoir ton avis !
        Si tu retrouves les adresses, tiens-moi absolument au courant. Y penser me rapproche psychologiquement de cet été, et ça me fait un bien fou.

        Les arancini c’est une tuerie, n’est-ce pas ? J’ai des souvenirs d’enfance, on en mangeait sur le bateau lors de la traversée entre l’Italie et la Sicile. J’ai très envie d’en faire aussi, d’ailleurs. J’ai vu des tonnes de recettes sur Internet, va falloir que je m’y mette. Contente de t’avoir fait découvrir ces petites merveilles ! <3

        Répondre
  16. J’y ai passé 5 jours il y a 3 semaines et je me reconnais tout à fait dans ce billet, les émotions que tu décris, etc… J’ai a-do-ré cette ville !

    Répondre
    • May

      Je crois qu’il faudrait être un peu étrange pour ne pas l’adorer ! :)

      Répondre
  17. Comme d’habitude, un très joli billet qui donne envie d’aller voir ailleurs comme le monde est beau. Je ne connais pas Rome, j’aimerais bien y aller, peut être bientôt qui sait. Je comprends tout à fait le sentiment que tu décris, la rencontre d’une ville dans laquelle tu te sens bien et où tu sais que tu pourrais vivre quelques temps. Pour le moment j’ai eu ce sentiment avec Londres et Barcelone.

    Répondre
    • May

      Merci beaucoup Marie. Tu es adorable !
      J’espère que tu auras bientôt l’occasion d’y aller et la découvrir de tes propres yeux. C’est une ville formidable.

      Répondre
  18. Coucou May !

    Comme d’habitude, j’aime tes mots, tes expressions, et cette manière si subtile et belle de décrire ce que tu as vécu.

    Je n’ai jamais été à Rome – du moins pas que je me souvienne ou alors quand j’étais encore très jeune – mais c’est sûr que cette ville semble respirer la dolce vita et j’aimerais pouvoir y aller une seule fois.

    Je ne la connais que trop par les livres, les films. Mais ton post c’est aussi délicieux. De lire tes impressions. Et ces souvenirs heureux.

    Au fait, qu’en est-il de ton mémoire ?

    Bises :)

    Répondre
  19. juste un petit mot, pour dire que j’ai croisé votre blog au hasard de mes balades web, et qu’elle jolie surprise. Je crois bien avoir télécharger tous vos pdf, si avec ça je ne suis pas plus organisé c’est à ni rien comprendre. Merci pour votre talent et la gentillesse de bien vouloir le faire partager *_*

    Répondre
  20. C’est pas hasard que je découvre ce jolie blog. J’ai seulement lu deux de tes posts mais je suis déjà sous le charme de ta plume, de tes réflexions, et de ton regard. Envie de prendre le temps de revenir et de feuilleter longuement ces pages… L’article sur la liberté des 17 ans a fait un grand écho en moi. On va dire qu’après une année sabbatique d’un an je dois me décider a choisir un master pour la rentrée prochaine … CHOISIR. Aïe aïe aïe. Claquer la porte à tous mes idéaux, à tout ce que je ne pourrais pas faire dans cette vie… Se faire confiance…
    En même temps, si je peux me permettre, je crois que l’âge nous construit, nous renforce et finalement peut nous permettre d’appréhender une autre forme de liberté plus “éclairée”. C’est comme si la liberté des 17 ans était la liberté des premières fois, des découvertes, du tout permis. Tandis que la liberté d’après, elle ressemble plus à la liberté dans la sagesse, la liberté de pouvoir se contraindre … librement! Mais là on entre dans un large débat philosophique…
    Bonne journée,
    Déborah

    Répondre
  21. Ca m’a rappelé mon voyage à Rome, j’y avais passé 4 jours en juin dernier. Quel bon souvenir ! Donc merci de m’y avoir replongé ;)

    Répondre
  22. aurélie

    Bonjour!
    Très beau billet qui donne envie, ça tombe bien, j’y vais la semaine prochaine!! si vous avez des adresses de restaurant, bars etc.. je suis preneuse. Merci beaucoup

    Répondre
  23. ca donne envie d’y aller en amoureux ou avec les enfants !!
    c’est la première fois que je viens ici et ton blog est magnifique jadore le design que tu as fait !!!

    Répondre
  24. Très bon cet article ;) ça me replonge dans mes souvenirs, Rôme est une ville magnifique et j’y retournerais bien moi ^^ c’est vraiment très bien raconté

    Répondre
    • May

      Ah moi aussi, j’y retournerai bien (et vite).

      C’est quand les vacances ? ;)

      Répondre
  25. souris

    Je découvre ton blog lors d’un errance nocturne pendant ma veille web. Tes photos réveillent en moi des sensations très fortes vécues à Rome. Elle traduisent magnifiquement l’ensoleillement à la fois symbolique et charnel de cette ville qui reste toujours étonnante même lorsqu’on l’a arpentée et arpentée. Magnifique …. Bravo pour les photos et pour les mots.

    Répondre
    • May

      (merci souris).

      Ton commentaire est plus que touchant. Il m’a mis des petites paillettes dans les yeux lorsque je l’ai lu pour la première fois. Et maintenant, que je prends (enfin) le temps d’y répondre, il m’en remet. Alors, tout simplement, merci.

      Répondre
  26. La Dolce Vita italienne porte bien son nom ! J’ai l’impression que c’est une atmosphère et un état d’esprit qui existe un peu partout dans le pays, on prend énormément plaisir à flaner et à profiter de la douceur et du soleil. J’ai trouvé ça très ressourçant aussi !
    Bises,
    Julie

    Répondre
    • May

      Je partage ton avis à 100% ! Je crois que c’est la ville parfaite pour se détendre après une période de stress/intensive. Sa douceur nous saute au visage.

      Bises et à bientôt,
      May

      Répondre
  27. J’y vais dans une semaine & ce texte me donne encore plus envie d’y être. J’aurais une petite pensée pour toi lorsque je m’arrêterai devant ces jolies photos grandeur nature :)

    Répondre

Déposez un commentaire
et souriez, vous êtes fantastique

  • (ne sera pas publié)