Des nouvelles, des sourires

avril3

Depuis quelques semaines, le soleil est revenu. Les fenêtres sont ouvertes. A Toulouse, le ciel est bleu-bleu-bleu. Mes épaules sentent le printemps. Quand j’éteins le Mac le soir, il fait encore jour. Alors, je me dis que les beaux jours arrivent. Qu’ils sont presque là. A nouveau, je prends le temps. J’ai le temps. C’est l’effet soleil, l’effet avril.

Je découvre Toulouse, son atmosphère propre au Sud, son charme. Les premiers verres en terrasse ont un goût de bonheur. Les soirées, de vacances. J’ai retrouvé le goût de lire. Ce moment précieux en tête-à-tête où l’on se retrouve. Où les mots épongent les émotions de la journée. Certaines n’avaient jamais vu la mer m’a bousculé tout entière, L’entreprise du bonheur m’a donné des ailes, Je vais mieux m’a insufflé un peu de vie.

Holly grandit. Un peu. Beaucoup. Elle devient plus autonome. Elle monte sur le canapé, fait semblant de ne pas comprendre quand on lui dit non et vient se blottir contre nous pour dormir. Elle est minuscule et nous apprend tant. Hier, j’ai reçu un faire-part fabriqué il y a quelques mois. Serrer son travail, le toucher, l’observer. Fermer les yeux et sentir le bonheur monter en soi.

Début avril, j’ai dit oui oui oui à deux projets. Trois fois oui. La confiance que l’on m’apporte me donne une énergie incroyable, une confiance insoupçonnée. Je ne sais pas sur quoi je travaillerai dans quelques mois, je ne sais pas si cela sera toujours aussi doux aussi intense aussi. Je sais juste que pour le moment c’est la meilleure décision que j’ai prise. Les possibilités sont ouvertes. Ne pas savoir de quoi le futur sera fait est finalement un joli cadeau. Un pari un peu fou sur l’avenir. Chaque jour, je pars à la recherche de surprises. Je me sens vivante. Incroyablement vivante.

J’ai des envies de clichés espagnol. De Barcelone, de bikini et d’eau salé. De livres légers dévorés sur la plage et de Tinto de verrano. En attendant, j’écoute Que viva la noche, je prépare du pan con tomate et j’envoie des mails en espagnol. Je compte les jours jusqu’à mes vingt-cinq ans. Je me dis que c’est un joli âge pour croire en ses rêves.

C’est fou comme la vie semble sourire, comme c’est joyeux de faire ce qu’on aime.


Et oh, on est plus de 1000 sur la page Facebook. Merci, merci, merci. Vous êtes des merveilles.

Vous aimerez aussi
C'est promis

Vos commentaires
sont des petites douceurs
Mille mercis à vous

  1. Qu’est ce qu’il sont doux tes post !!! J’avoue ça me fait un bien fou de lire toutes ces jolies choses !!! ta petite holly est trop craquante <3 J'aime les blogs qui savent apprécier les jolies choses de la vie c'est pour ça que je viens ici ^-^

    Répondre
  2. le tinto de verano mis à part, je partagerais bien tes envies de Barcelone… Bravo pour les nouveaux projets et la belle vie et longue vie à la fée miettes, sur facebook ou ailleurs.

    Répondre
  3. Quel beau billet, c’est vrai que le soleil donne des ailes et je suis ravie de voir que tout te sourit!!
    Moi aussi je retrouve avec plaisir la saison des apéros en terrasse, il faudra qu’on essaie de prendre le prochain ensemble! ;o)
    Sinon c’est amusant, je suis justement en train de lire “Je vais mieux”.
    Bonne journée et gros bisous May!

    Répondre
  4. Je suis en pleine lecture de “Certaines n’avaient jamais vu la mer” et je suis moi aussi toute chamboulée…
    Tes mots sont doux comme ce beau soleil de printemps…
    Passe une belle journée…

    Répondre
  5. oui c’est bien agréable de sentir arriver le printemps et les journées plus longues … tellement bon pour le moral ! bravo pour tes nouveaux projets … hâte de voir de quoi il s’agit !

    Répondre
  6. Toujours que de jolies mots dans tes articles, tu parle de la vie et des choses avec tellement de douceurs.
    Pleins de belles choses pour tes projets.
    Bises

    Répondre
  7. C’est tellement agréable de lire ce genre de messages ! Je vois que tu vis au quotidien ce qui définit notre Joli Conte : Se souvenir des belles choses !

    Je suis super heureuse pour toi et je sais que ca va continuer car tu te donnes à fond pour réussir !

    bises <3

    Répondre
  8. J’ai tellement aimé ce “Certaines n’avaient jamais vu la mer”. Ce nous si puissant. Ces histoires qui se chevauchent et s’entrechoquent. Cette foule et toutes ces individualités. Je l’ai tellement aimé.
    J’ai des projets d’Espagne aussi.
    Et c’est toujours un plaisir de te lire jolie!
    25 ans est un bel âge pour vivre. Et celles d’après encore et toujours plus.

    Répondre
  9. Chez nous le printemps devrait arriver ce weekend et je vais enfin pouvoir profiter de ces belles douceurs dont tu parles si bien… vivement!
    Des bisous May!

    Répondre
  10. Du pan con tomate ? Un secret de recette avec du soleil dedans ?
    Quel joli article ! Des comme on les aime et qui mettent de la joie en quelques mots bien choisis. Je te souhaite tout plein de bonheur dans la poursuite et la réalisation de ces jolis projets. J’espère qu’ils instilleront en toi de la confiance par cargaisons :)
    Pleins de sourires, plein de soleil,
    Bises

    Répondre
    • May

      Ouiiii ! Le pan con tomate, c’est un peu la vie. Tu fais griller du pain. Tu le frottes avec l’ail. Tu coupes une tomate en deux/quatre et tu la frottes contre la pain. Tu ajoutes un filet d’huile d’olive, et tu savoures.

      (et tu peux rajouter des petits morceaux des tomates et du jambon Serrano sur ta tranche de pain si tu veux).

      Mais euh, c’est drôlement bon ! C’est ma mamie qui me faisait ça ! :)

      Il faudra que tu goutes le salmorejo qui est aussi à base de tomate/pain/ail mais version “soupe froide” et qui est drôlement bon.

      Tu me diras si tu testes ? :)

      Répondre
  11. Un mot plein de fraicheur, ça pétille!!
    Et oui 25 ans, c’est un bel age pour croire en ses rêves mais ça ne doit jamais s’arrêter même avec quelques années de plus.
    Doux we dans la ville rose.

    Répondre
    • May

      Oh oui, je rêve de Séville ! Faut juste que j’arrive à prendre quelques jours. :)

      Répondre
  12. Coucou

    Bien belles photos que l’on a par ici, elle est trop choupie la photo de ton chien qui dort :)

    Et bien évidemment les photos gourmandes ben moi je louche dessus…comme toujours

    Bisous

    Répondre
  13. Toujours contente de te lire et de te voir avancer, t’épanouir. Je crois que le retour du soleil et de la chaleur a été bénéfique à beaucoup de monde. De mon côté, j’ai hâte de voir mes vacances arriver et de partir enfin, de découvrir Londres et m’évader. A bientôt !

    Répondre
  14. Adeline T.

    Hello,
    Ce soleil fait vraiment du bien comme tu dis!
    Je suis en train de lire Certaines n’avaient jamais vu la mer, et j’adore ce bouquin…. tellement bouleversant, et si bien écrit.

    Tes faire-parts sont trop jolis, je voudrai les même si un jour j’ai la joie de me marier!!! Ton univers est si doux.
    Bises

    Répondre
  15. Je laisse un mot ici pour dire que j’adore ton blog. J’adore tes mots, tes images, ta mise en pages, tes typos, tous les moindres petits détails sont complètement à mon gout. Et ça fait vraiment plaisir. Et je reviendrai.

    Répondre
  16. Contente de voir que tout va bien ! Un vrai plaisir à lire cette note, ça donne le sourire, ça fait pétiller dedans ces mots-là.

    Répondre
  17. Caroline

    Hiiiiii mais ce sont nos jolis faire-part !! Encore Merci à toi pour ces merveilles, on les adore :D. Bonne continuation pour tes projets et continue de croire en tes rêves :)
    Bises

    Répondre
    • May

      Ils sont sur mon bureau. Je pense à vous deux tous les jours du coup ! :)

      Et merci ! :)

      Répondre

Déposez un commentaire
et souriez, vous êtes fantastique

  • (ne sera pas publié)