Dix jours en Andalousie

cadiz-blanc-1-2

Je me souviendrais de cette dizaine de jours en Andalousie comme un refuge au cœur de l’été, un lieu parfait pour reprendre sa respiration et recommencer, tout doucement, à savourer la douceur de la vie. L’été nous a bousculé. Il a été éventé dur glacial. Un soir d’août et sur un coup de tête, on a réservé un maison dans la sud de l’Espagne. Un endroit pour jeter de la distance et se réchauffer. Dix jours pour prendre de la hauteur et modifier son point de vue. S’éloigner pour saisir la valeur des choses, pour apprendre à regarder et avancer autrement. Et, aller de l’avant.

De ces dix journées, je me souviendrai de la plage de Cádiz, des rues désertes l’après-midi et de la beauté des couchers de soleil face à la mer. De l’heure magique où la ville s’éveille doucement et où les bars prennent vie. Je me rappellerai des fenêtres de la chambre ouvertes sur la nuit, de mes doigts chaque matin sur le clavier dans ce café de bord de mer, et du sourire du camarero. De notre terrasse sur le toit, du jus d’orange pressé et du soleil qui réchauffe à l’intérieur. Je me rappellerai la gentillesse de Carmen, la sangria partagée et la vue alors saisissante sur la ville.

Je me souviendrai de la blancheur incroyables des rues et de la beauté des patios andalous. De cette beauté qui vous laisse sans voix et vous pousse à vous souvenir de chaque détail. Je conserverai en moi la découverte de Séville ce samedi après-midi et l’impressionnante Plaza de España. Les heures passées dans la petite voiture, les mêmes CD qu’on écoute depuis près de six ans dans cette même voiture et dont on ne se lasse pas. Le paysage qui défile sous nos yeux et les rêves qu’on se tisse ensemble. De ces moments-là comme des éclats de bonheur, des éclats précieux que l’on étreint, que l’on étire et savoure.

De l’Andalousie, sa douceur m’a enveloppée. J’ai aimé ce quotidien éphémère à la folie. Les matinées studieuses, les après-midi face à la mer et les soirées à découvrir la ville. Je m’y suis accrochée, pansé, émue. J’ai saisi ma chance. Ma chance d’être ici, de pouvoir y être. J’ai avancé travaillé ouvert les yeux. J’ai appris, à nouveau, à respirer lentement. A saisir le temps et le silence. Cela a été sûrement mon plus beau dépaysement. Les dix journées les plus productives, les plus riches, les plus émouvantes de l’été. Les plus sincères et authentiques aussi. Dix journées pour s’accrocher, s’ancrer et retrouver ses repères. Dix jours juste tous les deux et pour se promettre que l’avenir sera doux.

L’Andalousie comme une évidence, comme un point d’accroche et appel à se retrouver. Comme un rempart parfait.

 

cadiz-amoureux-semaine-7 cadiz-amoureux-semaine-14cadiz-4 cadiz-amoureux-semaine-8cadiz-20

Vous aimerez aussi
C'est promis

Vos commentaires
sont des petites douceurs
Mille mercis à vous

  1. J’avais adoré mon séjour en Andalousie mais j’aimerais y retourner en mai pour les fleurs et les températures plus clémentes. J’avais souffert en août !

    Répondre
    • J’aime tellement la chaleur que cela ne m’a pas du tout dérangée. C’est aussi ce que j’étais venue chercher je crois (on a eu un été si doux en température à Toulouse qu’on a pas eu l’impression vraiment d’avoir eu un été finalement). Et puis, j”ai toujours associé l’Andalousie à la chaleur. Je crois que cela me ferait un peu bizarre d’y aller en hiver/automne finalement. :)

      Répondre
    • Ça l’est tellement plus encore en vrai ! Si tu as l’occasion d’y aller, je te le conseille mille fois !

      Répondre
    • Oui, c’était tellement parfait ! Cela nous a permis de faire une jolie pause au cœur de l’été !
      À tout à l’heure peut-être ! :)

      Répondre
  2. j’y suis allée il y a déjà 5 ans, un automne, avec une petite crevette au creux du ventre… et je rêve d’y retourner, en famille cette fois, et si possible au printemps (tous ces orangers en fleurs, ça doit être divin…) merci pour ton article qui m’a fait voyager un peu en attendant ! magnifiques photos, comme toujours…

    Répondre
    • Merci beaucoup beaucoup ! Je crois que l’Andalousie est envoûtante. On a toujours envie d’apprendre à la découvrir un peu mieux. J’espère déjà pouvoir y retourner l’année prochaine.

      Répondre
  3. Une des régions d’Europe que je rêve le plus de découvrir : avec les endroits désertiques, les petits villages tout blancs, la mer, la douceur de vivre… Ces quelques photos me font voyager ! Merci :)

    Répondre
    • J’espère que tu auras l’occasion d’y aller. A chaque fois, c’est un rêve éveillé. C’est à la fois si proche de chez nous et dépaysant.
      Merci à toi pour ton petit mot Tiphaine !

      Répondre
  4. mamandoudouce

    Tes photos sont superbes! Elles donnent vraiment envie de découvrir l’Andalousie!

    Répondre
    • Oh merci ! J’ai pris plein de photos. Tout me semblait magique. Je vais essayer de publier un autre article avec quelques photographies !

      Répondre
  5. J’ai découvert l’Andalousie il y a 4 ans, alors que j’étais enceinte de mon fils… Un joli road-trip dont j’ai gardé de très beaux souvenirs (malgré les nausées horribles sur les routes sinueuses des Pueblos blancos).
    Comme toi, j’avais adoré cette douceur de vivre, je m’y étais sentie bien et un peu en dehors de la réalité. On a l’impression que là bas, le temps est suspendu.
    La ville de Cadiz et la plage de “El Palmar” restent nos meilleurs souvenirs !

    Répondre
    • Oh, je me souviens bien des articles que tu avais écrit sur l’Andalousie (ça remonte !). Je trouve ça tellement fou cette douceur qui me berce à chaque fois que j’y vais. Je ne sais pas si je continuerais de le ressentir en y vivant au quotidien (en attendant l’idée me laisse rêveuse) !

      Répondre
  6. Aurore

    Très joli article comme toujours… Nous avons seulement fait Séville il y a 3 ans fin mai, effectivement on a eu chaud mais on avait une piscine sur le toit de l’hôtel ;) On a adooooooooooooooré!!!!! Et c’est surtout très abordable comme destination.

    Répondre
    • Oh chanceuse ! Cela doit être carrément le rêve ça ! Oui, c’est abordable et sublime : qui dit mieux ? C’était parfait pour des vacances-travail pour nous. Je pense déjà à y retourner l’année prochaine ! :)

      Répondre
    • Tu comprends treeeees bien. C’était parfait ! Changer de point de vue, même en travaillant la journée, peut souvent faire un bien fou !
      Je t’embrasse fort ! :)

      Répondre
  7. Un très bel article May. Tu partages si bien le bonheur de ces 10 jours que tu me donnes envie de partir tout de suite pour l’Andalousie… !

    Répondre
    • Merci beaucoup Pierrette. J’en profite pour vous souhaiter la bienvenue sur le blog. Je crois que je ne l’avais pas encore fait !

      Répondre
  8. Il fut un temps où j’allais assez souvent en Andalousie, notamment à Séville que j’adore … et puis j’ai oublié ( comment peut-on oublier …?? ;))
    Tes photos me raménent en mémoire de jolis souvenirs de très belles vacances , merci !

    Répondre
    • Comme ça, quand tu y retourneras, le bonheur sera décuplé. Il faut parfois créer le manque pour saisir la valeur, ou la beauté, des choses.
      Mille mercis pour ton commentaire Isa.

      Répondre
  9. Je ne connais pas l’Andalousie. Mais comment ne pas avoir envie de découvrir cette région après la lecture d’un article aussi doux que celui-ci ?

    Répondre
    • Oh merci Marion pour ce petit mot qui me touche beaucoup. Tu sais, j’aime tellement l’Andalousie que si je peux donner envie de la découvrir, je trouve ça chouette. Tu verras, c’est vraiment une belle région !

      Répondre
  10. J’y suis allée petite… Je m’en souviens vaguement, mais je sais que j’ai toujours aimé l’Espagne… J’y retournerai, un jour :-)

    Répondre
    • Oui, oui, oui, je te le souhaite ! J’aime tellement-tellement-tellement l’Espagne. J’espère avoir l’occasion d’y poser mes bagages un peu plus longtemps à nouveau un jour aussi. :)

      Répondre
  11. L’Andalucia, j’y suis allée deux fois en juillet. De magnifiques séjours, d’impérissables souvenirs, et ce quelque chose qu’on ne trouve que là-bas … Il me reste à découvrir Cadiz, Cordoba, et Malaga. Retourner une 3e fois à Granada, une 2e du côté du Cabo de Gata et du désert de Tabernas, une 2e à Almeria & Sevilla …

    Répondre
    • Je ressens, comme toi, ce quelque chose indescriptible qui m’apaise. C’était mon deuxième voyage en Andalousie et j’avais ressenti le même apaisement et bien-être la première fois. J’ai hâte d’y retourner ! Je trouve ça tellement fou l’émotion et le bien-être que peuvent nous apporter certains lieux.

      Répondre
  12. Quelle chance de pouvoir travailler de n’importe où, on dirait que ce séjour plus ou moins improvisé t’a fait le plus grand bien! Et quelle chouette destination, j’aimerais bien y aller un de ces jours ;)

    Répondre
    • Oui, c’est je crois un des plus gros avantages d’être en freelance (même s’il faut parfois se bousculer un peu finalement pour sortir finalement de son bureau et de ses habitudes rassurantes). J’avais commencé un article dessus après mon voyage à Londres en juin. Il faudrait que je le finisse et publie. :) Je suis parvenue à un meilleur équilibre vacances-travail qu’à Londres d’ailleurs. Tout s’apprivoise ! J’espère que tu auras l’occasion d’y aller. C’est ma région préférée de l’Espagne !

      Répondre
  13. c’est superbe, j’espere y aller un jour, je suis pas trop trop loin, enfin, depuis Barcelone ca devrait aller!

    Répondre
    • Oui, c’est sûr que c’est un peu plus proche que de Toulouse ! Je ne sais pas s’il y a des vols intérieurs de Barcelone. C’est tellement chouette et dépaysant l’Andalousie !

      Répondre
  14. mlleclochette

    je pars à Séville en octobre. De te lire me donne encore plus hâte ! Tu nous feras un petit road book avec tes bonnes adresses andalouses ?

    Répondre
    • Alors, je n’ai fait que passer à Séville (c’était mille fois trop rapide !). Du coup, je n’ai pas vraiment de bonnes adresses (je rêve d’y retourner un peu plus longtemps). Du coup, cela serait presque moi qui te demanderait tes bonnes adresses pour mon projet voyage ! :)

      Répondre
      • mlleclochette

        Coucou
        Je suis rentrée ! C’était magique. Quand tu as besoin d’adresses, fais moi signe, je te les communiquerais volontiers !

        Répondre

Déposez un commentaire
et souriez, vous êtes fantastique

  • (ne sera pas publié)