Je nous souhaite…

Voeux texte nouvelle année

 


 

Je nous souhaite de la poésie, de l’amour, de la douceur. Des rencontres qui font sens, des baisers qui ont la saveur des premiers et des voyages que l’on n’oublie pas. Des voyages qui transforment, qui font grandir, qui éveillent. Des étoiles au coin des yeux et des mains qui se trouvent se rassurent s’apaisent. Des silences et des frissons. Des livres qui font battre le cœur un peu plus fort et des mélodies qui, en fermant les yeux, transportent au bout du monde. Des mots qui font échos, qui rappellent que la vie est belle. Incroyable et belle.

Je nous souhaite d’apprendre à s’aimer, à nous aimer. Je nous souhaite de ne plus avoir peur. Jamais. De l’autre, de la vie, de soi. De se regarder dans les yeux, de se sourire, de se dire oui. Oui, trois fois oui. A la vie, à l’amour. Un peu plus chaque jour. De s’apprivoiser, de se pardonner. Je nous souhaite de continuer à grandir. D’apprendre de ses erreurs, d’aller de l’avant.

Je nous souhaite une année qui pétille, une année qui émeut, qui envole. Une année bienveillante. Une année qui bouscule surprend fait grandir. Une année qui nous amène là où on ne l’attendait pas. Qui nous éveille. Une année à se battre pour ses rêves et ses convictions. Une année pour soi, à soi. Pour se retrouver, pour aller à l’essentiel, pour dire “je t’aime”.

Je nous souhaite une année folle poétique audacieuse joyeuse. Une année qui déborde de vie, des belles choses.

 


 

Vous savez, je n’écris jamais sur l’actualité ici. J’essaie, toujours, de me retenir. De conserver une petite distance. Et quand parfois j’ai envie de taper de mes petits poings, je retiens mes mots – pour mieux les jeter sur Anthony : je sais que cela n’a pas forcement sa place ici.
Pourtant, il y a des événements qui bousculent un peu plus que d’autres, qui glissent quelques larmes au coin des yeux et qui rappellent que la liberté – même en France – est toute fragile, et ô combien précieuse. Des événements qui touchent notre identité et nos valeurs fondatrices. Je voudrais, je crois et malgré tout, que 2015 soit sous le signe de la tolérance, du respect et de la gaité. Je voudrais une année en couleur et où la peur n’existe pas. Où la bienveillance, la poésie, et l’humour éclaboussent bousculent tout. Tout.
Je crois que l’on doit être fort, et que l’on doit y croire ensemble. Que l’on ne doit pas avoir peur. Alors, voilà, 2015 sera drôlement chouette. 2015 comme un joyeux fou poétique combat : la guerre est déclarée.

 

Vous aimerez aussi
C'est promis

Vos commentaires
sont des petites douceurs
Mille mercis à vous

  1. Valérie

    Je te souhaite une merveilleuse année 2015 May, je m’en veux, je n’ai pas pris le temps de te le dire avant, toujours à courir après le vent ….
    J’écoute beaucoup les infos, au grand dam de mes enfants, malgré toutes les horreurs j’ai foi en l’Homme, je veux continuer à croire en lui, croire qu’il est capable de solidarité, d’amour, de compréhension, si nous sommes arrivés jusqu’à aujourd’hui c’est grâce à ces gens là et pas à ceux qui n’ont que la violence ou l’argent comme motivation.

    Répondre
    • Oh, tu sais, je crois qu’on court tous un peu partout avec ce début d’année. C’est normal. Je te souhaite une belle et douce année à toi aussi.
      Je trouve ton commentaire si beau si touchant et si optimiste. Tu as tellement raison. Si on est arrivé à un monde aussi “chouette”, c’est grâce à toutes les personnes qui y croient et qui ont de belles valeurs.
      Merci pour ces mots-là, pour tes mots.

      Répondre
  2. Mathilde

    Cette nouvelle année commence dans la tristesse à cause de l’actualité. J’ai un peu l’impression que tout le monde était enthousiaste, motivé, heureux, comme chaque début d’année. Puis là tout s’arrête, comme si on nous avait coupé l’herbe sous le pied, que la France entière se prenait un mur en pleine face.

    Mais j’espère que cette année sera telle que tu nous la souhaite : que poésie, amour et douceur. Je te souhaite également une aussi belle année que la précédente. Remplie de voyage, de rire, de photographies et de tout ce qui te tiens à cœur.

    Une année de rires et de larmes, car après tout c’est en étant quelque fois malheureux que l’on se rend compte que, la plupart du temps, la vie nous sourit et que n’avons vraiment pas à nous plaindre de notre sort.

    Des bisous
    M.

    Répondre
    • Merci beaucoup Mathilde pour ton commentaire qui me met du baume au cœur. Je crois que je me suis rendue, malheureusement, compte aujourd’hui – et trop tard – de la fragilité de la liberté. Je me suis aussi rendue compte comme il était important que chacun se batte, au fil des jours et à sa portée, pour la conserver.
      Et oui, tu as raison, ce sont les moments difficiles qui nous permettent de savourer la beauté de la vie.
      Des bisous

      Répondre
  3. Bien sûr qu’il ne faut pas avoir peur. Bien sûr qu’il faut cultiver la poésie, le bonheur et l’amour: nous n’avons pas de meilleurs remparts contre l’obscurantisme et la haine. Donc, oui, plus que jamais, il faut se souhaiter une année pleine de toutes ces choses.

    Répondre
  4. Comme tu as raison… moi aussi, j’étais en train de chercher des mots pour parler de ces événements qui ne sont pas, malheureusement, ni doux ni poétiques.
    Soyons tous joie, tous amour, tous poésie, parce que c’est comme ça que je préfère regarder et vivre ce monde là.

    Bisous,

    Répondre
    • Des cœurs et des pensées Margarida jolie.
      Je sais qu’on partage la même vision de la vie, du quotidien. Et, je sais aussi comme les mots sont précieux pour toi aussi. Cela va aller, cela ira.

      Répondre
  5. Merci de ces doux mots. Incapable d’en mettre sur “aujourd’hui”, j’apprécie encore plus les tiens et leur sincérité.
    Je nous souhaite pour 2015 de toujours nous souvenir que la liberté est un bien précieux et que chacun peut se battre pour, de sa place avec ses moyens et ses convictions. Chaque goutte d’eau est précieuse dans ce combat.

    Jolie année à toi et à ton blog.

    Répondre
    • De rien.
      Tu as raison, la liberté est précieuse. Il ne faut jamais l’oublier. Notre génération en a peut-être réellement pris conscience aujourd’hui. Je crois, qu’il faut, maintenant le garder en tête, avancer, et se battre pour que ce jour ne se reproduise jamais.

      Répondre
  6. Tout est dit. Tout est SI BIEN dit ! Quel plaisir de lire d’aussi jolis articles. Une merveilleuse année 2015 à toi aussi! Espérons que ces tristes faits arrivés aujourd’hui pourront être surmontés grâce aux mots, aux dialogues, et que la France ne se fer pas manger toute crue par les préjugés, les amalgames et la haine.

    Répondre
    • Sophie, merci pour ton commentaire. Cela fait chaud au cœur. Je suis persuadée que l’on sera, tous, plus fort que ces amalgames et cette haine. J’y crois et on a tous un rôle pour avancer la tête hauteur et libre. Cela va aller.
      A très très vite è

      Répondre
  7. un message qui est vraiment “tout toi”, une façon tellement poétique de souhaité les vœux. De toute les fois où on me l’a souhaité, je crois que c’est la première fois que j’ai réellement l’impression que c’est sincère, la première fois que ce n’est pas dit de façon automatique, mais avec le cœur, celui que tu as GROS COMME ÇA!

    Répondre
    • Merci beaucoup Sandrine.
      Cela me touche beaucoup. Tu sais, j’y ai glissé beaucoup de moi et de cœur dans ces quelques phrases. Je suis contente que tu le ressentes comme ça. Alors, merci, merci.
      Et une douce année, encore.

      Répondre
  8. Mathiilde

    Toujours des jolies et beaux mots pour tes articles. Et celui la… Le coeur serré !

    Répondre
    • Tu sais, tes mots me touchent beaucoup. Cela me fait tout bizarre, et du bien, de savoir que mes mots peuvent toucher (et que je peux peut-être aider un tout petit peu). Merci, merci à toi.

      Répondre
  9. Merci pour tes doux mots, May. Je te suis sans commenter depuis longtemps. Je n’ai pas pu m’empêcher non plus de parler de l’actualité hier soir, un peu guidée par la lumière de ton article.
    Je t’embrasse en te souhaitant une année 2015 guidée par les étoiles les plus douces, dans toutes les dimensions.

    Répondre
  10. Très belle année à toi ma jolie May même si elle commence de bien drôles conditions. Je veux croire que cela va aller vers des jours meilleurs, parce qu’il le faut…
    Des bisous.

    Répondre
  11. Ton texte me touche particulièrement : en plus d’être très bien écrit, il me transperce de simplicité et d’espoir.
    Merci

    Et vive la Vie

    Répondre
  12. Des mots tous doux, des pensées profondes et positives, le coeur remplit d’amour, l’envie de donner, de partager et de rire, de sourire… Comme tu le dis si bien ici. Je te remercie pour ces mots, je les partage ô combien… Et je te souhaite le meilleur pour 2015 <3

    Répondre
  13. Une belle année à toi aussi…
    Et une belle leçon pour nous tous : il faut être plus fort que la haine et faire gagner l’amour. On a encore du boulot, mais on va y arriver !

    Répondre
  14. Marion

    Bonjour May,
    J’ai découvert votre site il y a peu de temps et je ne commente que très peu en règle générale, mais vos mots si justes pour ces souhaits de nouvelle année et tous vos jolis mots que vous nous faites partager ici régulièrement me donnent envie de sortir de mon silence.
    Merci à vous pour toutes ces si jolies choses que vous créez et partagez, merci à vous pour votre espoir et nous en avons tous bien besoin, merci de savoir apprécier la vie et ses délicatesses et de nous le transmettre. Travaillant quotidiennement auprès de personnes qui ont failli quitté la vie ou qui sont sur le point de la quitter, ce que vous me transmettez est un incroyable baume au cœur, une douceur sans nom, un générateur de sourire et d’amour à donner à tous ceux qui m’entourent. Merci pour tout ça, et pour tout le reste à venir.

    Répondre

Déposez un commentaire
et souriez, vous êtes fantastique

  • (ne sera pas publié)